Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les bourses européennes terminent en baisse, le cac perd 0,65%

Europe : Les bourses européennes terminent en baisse, le cac perd 0,65%

Europe : les bourses européennes terminent en baisse, le cac perd 0,65%Europe : les bourses européennes terminent en baisse, le cac perd 0,65%

par Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont fini en baisse, jeudi, après trois séances d'affilée de rebond, dans le sillage de Wall Street où le départ de Steve Jobs de la direction d'Apple pèse sur la cote.

L'indice CAC 40 a terminé en baisse de 0,65% à 3.119 points, après avoir gagné jusqu'à 1,6%, dans des volumes qui se sont accélérés peu après l'ouverture de Wall Street pour finir à un niveau représentant 102% de leur moyenne des trois derniers mois.

Parmi les autres Bourses européennes, Londres a perdu 1,44% et Milan 0,25%. Victimes de plusieurs rumeurs, dont une évoquant une interdiction générale des ventes à découvert en Allemagne démentie par Berlin, Francfort a reculé de 1,71%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 a cédé 0,98% après avoir ouvert en hausse de 0,6%.

A Wall Street, les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq perdent entre 1,1 et 1,2% à 18h17.

"Le marché joue à se faire peur avant le discours de Ben Bernanke demain. Toute la question est de savoir si le président de la Fed aura les moyens d'annoncer quelque chose de solide alors que les Etats-Unis sont dans une situation de trappe à liquidité", commente Yves Marçais, vendeur actions chez Global Equities.

L'AJUSTEMENT DEVRAIT SE POURSUIVRE À LA RENTRÉE

Du côté des valeurs, les bancaires (+0,58%), seule secteur en hausse, ont bénéficié de l'investissement de 5 milliards de dollars (3,5 milliards d'euros) de Berkshire Hathaway dans Bank of America.

Cet investissement pourrait être le signe avant-coureur d'un retour plus massif des investisseurs sur le marché en cette rentrée, estime Fabrice Cousté, directeur général de CMC Markets France.

A Paris, Crédit agricole a bondi de 4,81%, se hissant ainsi en tête des hausses du CAC 40 après avoir publié des résultats trimestriels meilleurs que prévu, les charges sur la Grèce étant finalement moins importantes qu'avancé.

"L'ajustement des marchés se poursuit donc et il semble probable que cet ajustement perdure à la rentrée", prévient dans une note Philippe Mimran, directeur des gestions valeurs mobilières chez UFG-LFP.

"Les marchés de taux ont manifestement voté pour une conjoncture déprimée, avec des taux réels allemands marginalement positifs et américains franchement négatifs", ajoute-t-il.

Le retournement des marchés d'actions s'est d'ailleurs répercuté sur les rendements des emprunts d'Etat les mieux notés. Le rendement du Bund allemand à 10 ans est repassé sous les 2,2%, à 2,179%, contre 2,188% la veille.

Celui de l'OAT française de même maturité est revenu autour de 2,86% après avoir flirté avec les 2,95% en séance, au lendemain de l'annonce des mesures de redressement des finances publiques par le Premier ministre, François Fillon.

Edité par Gwénaelle Barzic

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI