Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les bourses européennes se replient avant la fed, la dette pèse

Europe : Les bourses européennes se replient avant la fed, la dette pèse

Europe : les bourses européennes se replient avant la fed, la dette pèseEurope : les bourses européennes se replient avant la fed, la dette pèse

PARIS (Reuters) - Après un rebond la veille, les Bourses européennes ont clôturé en baisse mercredi, dans l'attente de savoir ce que le Comité de politique monétaire de la Réserve fédérale (FOMC) décidera pour soutenir l'économie américaine.

La crise de la dette souveraine continue de peser sur les Bourses européennes et de chahuter les valeurs bancaires, en particulier les françaises - les plus exposées à l'Italie et à la Grèce, les deux pays qui captent ces jours-ci l'attention du marché.

L'indice CAC 40 a perdu 1,62% à 2.935,82 points, après un gain de 1,5% mardi en clôture.

Londres a cédé 1,4%, Francfort 2,47%, Milan 1,65%. L'indice paneuropéen, EuroStoxx 50 a perdu 1,96%.

Les banques européennes, notamment les françaises, ont été ballotées dans le rouge puis dans le vert au gré des rumeurs, notamment sur la nécessité où non de les recapitaliser, et des nouvelles sur la crise de la zone.

L'indice Stoxx des banques européennes a fini en baisse de 1,6%.

A Paris, BNP Paribas a finalement abandonné 1,85% après avoir gagné plus de 2% dans l'après-midi. Société générale, après avoir aussi fait du yoyo, a fini dans le rouge (-1,28%) de même que Crédit agricole (-2,38%).

Plusieurs professionnels soulignent le lien de "consanguinité" entre les banques européennes et la dette de la zone euro et affirment que tant que les gouvernements ne mettront pas en oeuvre un plan de règlement général, les valeurs financières continueront de souffrir.

"Du coup ca bouge dans tous les sens selon les rumeurs", dit un vendeur soulignant la "fragilité" du marché.

Dans ce contexte de fuite vers la qualité, l'Allemagne a adjugé pour la première fois de son histoire des Bund 10 ans à un taux moyen inférieur à 2%.

Le rendement de ce Bund, référence de la zone euro, sur le marché restait inchangé à 1,77% et celui de l'OAT française de même maturité aussi, à 2,62%.

L'euro gagnait du terrain et s'échangeait en fin de journée autour de 1,3723 dollar contre autour de 1,3675 ce matin.

A Paris, Alcatel-Lucent (+0,85%) a été la seule valeur du CAC 40 à finir dans le vert tandis que des cycliques comme PSA (-5,70%) ou Vallourec (-4,61%) ont accusé les plus fortes baisses de l'indice.

Raoul Sachs, Juliette Rouillon

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI