Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Europe : Les Bourses européennes ouvrent en légère hausse

Europe : Les Bourses européennes ouvrent en légère hausse

Europe : Les Bourses européennes ouvrent en légère hausseEurope : Les Bourses européennes ouvrent en légère hausse

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont débuté la séance en légère hausse lundi, prolongeant leurs gains des deux dernières semaines, alors que les banques grecques rouvrent leurs portes à la suite de l'accord bouclé la semaine dernière entre Athènes et ses créanciers ouvrant la voie à un troisième plan de sauvetage du pays.

À Paris, l'indice CAC 40 gagnait 0,26% vers 09h30 à 5.137,83 points, après des gains de 4,51% sur l'ensemble de la semaine dernière et de 1,97% la semaine précédente. À Francfort, le Dax prenait 0,06% et à Londres, le FTSE avançait de 0,14%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro progresse de 0,19% et le FTSEurofirst 300 de 0,21%.

Les banques grecques ont rouvert après trois semaines de fermeture mais les retraits sont limités à 420 euros par semaine et les contrôles de capitaux restent en place. La Bourse d'Athènes, elle aussi fermée depuis le 29 juin, restera en revanche porte close.

La tendance est soutenue par les déclarations faites dimanche par la chancelière allemande Angela Merkel sur la dette grecque, qui a jugé possible de discuter d'un changement des maturités ou d'une réduction des intérêts une fois passé le premier examen du nouveau plan d'aide à la Grèce.

"Un brin d'optimisme s'insinue depuis l'annonce qu'Angela Merkel a laissé entendre qu'il pourrait y avoir une forme de restructuration de la dette grecque", dit Jonathan Sudaria, trader à London Capital Group, dans une note.

Alstom gagne 0,6% après l'annonce d'un chiffre d'affaires en hausse de 8% au premier trimestre de son exercice 2015-2016 et la confirmation de ses objectifs financiers à moyen terme.

Fiat Chrysler prend 2%. Selon des sources, le groupe envisage de vendre son équipementier automobile Magneti Marelli.

Julius Baer cède près de 1% après une chute de son bénéfice net semestriel en raison d'une provision de 350 millions de dollars (323 millions d'euros) pour un règlement à l'amiable aux Etats-Unis.

Les groupes miniers britanniques perdent du terrain avec la chute des cours de l'or à leurs plus bas niveaux en cinq ans du fait de la bonne progression du dollar. Randgold et Fresnillo perdent tous deux environ 2%.

Les Bourses chinoises ont effacé leurs pertes en fin de séance après que le gouvernement a affirmé qu'il continuait à soutenir le marché et démenti une information selon laquelle il cherchait un moyen de retirer ses fonds.

(Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...