Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les bourses européennes indécises après le sommet merkel-sarkozy

Europe : Les bourses européennes indécises après le sommet merkel-sarkozy

Europe : les bourses européennes indécises après le sommet merkel-sarkozyEurope : les bourses européennes indécises après le sommet merkel-sarkozy

par Alexandre Boksenbaum-Granier

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes réduisent leurs pertes initiales mercredi, le marché jugeant favorables sur le long terme certaines des propositions d'Angela Merkel et Nicolas Sarkozy pour apporter des solutions à la crise de la dette en Europe, même si l'idée d'une taxe financière européenne pèse sur les valeurs bancaires et les opérateurs boursiers.

Vers 13h15, l'indice CAC 40 gagne 0,81% à 3.257,10 points après avoir perdu jusqu'à 1,5% dans les premiers échanges. Parmi les autres grandes places européennes, Londres abandonne 0,44% et Francfort 0,29% alors qu'elles ont respectivement perdu jusqu'à 1,5% et 2% en matinée.

"La stabilisation actuelle des indices européens intervient après un rebond de plus de 10% depuis les points bas. Ce ralentissement est légitime et il ne faut pas conclure que la communauté financière est déçue de la réunion entre Sarkozy et Merkel", commente Arnaud Poutier, directeur général adjoint chez IG Markets France.

Du côté des indices paneuropéens, l'EuroStoxx 50 avance de 0,31% et l'EuroFirst 300 perd 0,12%.

"Certes, les investisseurs auraient sans nul doute réagi positivement si le couple franco-allemand s'était orienté sur la voie des Eurobonds, mais il ne s'agirait alors que d'un regain de visibilité sur le court terme avec une poursuite sur la voie de l'endettement, et non d'une solution de fond", ajoute Arnaud Poutier.

POURSUITE DU REBOND

"Les propositions quant à la création d'un gouvernement de la zone euro ainsi que des mesures visant à harmoniser la fiscalité sont en revanche des facteurs constructifs pour le long terme", note-t-il, jugeant que les marchés actions devraient poursuivre leur rebond d'ici la fin du mois, et le CAC 40 revenir dans la zone des 3.330 points.

Sur le marché des changes, la tendance du début de matinée s'est également inversée, l'euro progressant de 0,49% à 1,4466 dollar alors que la monnaie unique a perdu jusqu'à 0,5% face au billet vert.

Même s'il était attendu, le report de certaines décisions comme l'émission d'euro-obligations et l'idée d'une taxe sur les transactions financières ont cependant marqué les esprits des investisseurs.

"Encore une fois, les dirigeants européens ne sont pas parvenus à apporter une réponse appropriée à la bonne question", estiment dans une note les stratégistes de Natixis estimant qu'une taxe Tobin européenne n'est pas la solution au problème de l'Europe.

Ces derniers soulignent que l'efficacité d'une telle taxe n'est pas démontrée, évoquant notamment l'expérience malheureuse de la Suède il y a une trentaine d'années qui s'était traduite par une fuite de pratiquement la moitié des transactions vers Londres.

Le secteur financier et les opérateurs boursiers sont affectés par cette proposition. UBS rappelle dans une note qu'avec l'initiative suédoise, les volumes à la Bourse de Stockholm avaient fondus de 85%.

"En supposant que la taxe proposée repose sur la proposition actuelle de la Commission européenne, soit une taxe de 10 points de base (pdb) sur les actions et les obligations et d'un pdb sur les dérivés, cela multiplierait par 10 à 20 les coûts de transactions", estime UBS.

La banque suisse souligne que cela pourrait peser sur les projets de fusions-acquisitions et réduire les primes de ce type d'opérations.

Du côté des bancaires, BNP Paribas accuse la plus forte baisse du CAC 40 avec un recul de 1,35% devant Société générale (-1,28%).

Commerzbank perd 3,2% et Barclays recule de 2,9%. L'indice Stoxx des bancaires perd 1,03%.

L'opérateur boursier NYSE Euronext perd 5,09%, Deutsche Börse 3,31% et London Stock Exchange Group 4,71%.

Edité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI