Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes finissent en hausse

Europe : Les Bourses européennes finissent en hausse

Europe : Les Bourses européennes finissent en hausseEurope : Les Bourses européennes finissent en hausse

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse lundi, soutenues par les réformes annoncées en Chine, par la perspective d'un soutien prolongé des banques centrales à la croissance et par quelques signes encourageants sur la conjoncture en Europe.

La Bundesbank a jugé que la croissance allemande était solide et que la reprise allait se renforcer au cours des prochains mois, soutenue par la demande intérieure et l'amélioration de la conjoncture mondiale.

"Une amélioration de l'économie était la pièce manquante du puzzle (...)", a souligné Eric Bendahan, gérant actions de SYZ.

L'optimisme des investisseurs a été alimenté par un excédent commercial de la zone euro meilleur que prévu.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé en hausse de 0,66% à 4.320,68 points, son plus haut niveau depuis le 19 septembre 2008.

Le Footsie britannique a pris 0,45% et le Dax allemand 0,62%, à un nouveau record historique de 9.225,43 points, services collectifs en tête, tandis que l'indice EuroStoxx 50 s'est adjugé 0,88%, porté par les valeurs cycliques, notamment automobiles, financières et de consommation.

La Bourse de Milan a pris 2,24%. Silvio Berlusconi a annoncé samedi, lors du congrès de son parti de centre-droit, le retrait de son soutien au gouvernement de coalition d'Enrico Letta, tout en admettant son incapacité à le faire chuter en raison de la défection de plusieurs de ses élus. Les obligations du Trésor italien ont également surperformé en Europe.

A la clôture européenne, les grands indices américains gagnaient 0,1% à 0,35%, après de fortes hausses sur les marchés chinois en matinée.

Les investisseurs ont salué l'annonce par Pékin d'ambitieuses réformes, soutenant les secteurs liés à la consommation, présentés comme les principaux bénéficiaires de l'assouplissement de la politique de l'enfant unique.

"Pour nous, c'est encourageant", note Andrew Wilson, responsable mondial des marchés monétaire, de taux et de devises chez Goldman Sachs Asset Management. "Cela va dans la bonne direction d'une libéralisation. Nous pouvons nous attendre désormais à un peu plus de stabilité de la croissance chinoise, autour de 7-8%."

EADS a pris 2,43% après d'importantes commandes au Salon de Dubaï.

Peugeot s'est adjugé 6,3%, plus forte hausse du SBF 120, soutenu par JPMorgan qui s'est dit confiant sur sa génération de trésorerie, et l'éventuelle cession de Faurecia (+5,7%).

A Francfort, RWE a bondi de 5,93% après le relèvement de la recommandation d'Exane BNP Paribas. Son homologue E.ON progresse de 4,07%.

Le dollar et le yen, tous deux valeurs refuge, perdent un peu de terrain, au profit de devises à plus fort rendement comme les dollars australiens et néo-zélandais. L'euro a été soutenu par les bons chiffres du commerce extérieur.

Le Brent se stabilise autour des 108,50 dollars le baril en perspective d'une hausse de l'offre en cas d'avancées dans le dossier du nucléaire iranien.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI