Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes en hausse dans les premiers échanges

Europe : Les Bourses européennes en hausse dans les premiers échanges

Europe : Les Bourses européennes en hausse dans les premiers échangesEurope : Les Bourses européennes en hausse dans les premiers échanges

PARIS (Reuters) - Après avoir ouvert en baisse, les principales Bourses européennes s'affichaient en hausse mardi dans les premiers échanges, les investisseurs passant outre l'annonce, attendue, d'un ralentissement économique chinois, préférant retenir les performances trimestrielles supérieures aux attentes d'Apple, considérées de bon augure pour la suite des résultats d'entreprise.

À Paris, le CAC 40 prend 0,34% (+13,58 points) à 4.004,82 points vers 07h45 GMT. À Francfort, le Dax avance de 0,4% et à Londres, le FTSE gagne 0,12%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro prend 0,2% et le FTSEurofirst 300 0,17%.

Même si les marchés actions semblent, à ce stade, partis pour rebondir de leur recul de la veille, des valeurs jugées sûres ont également le vent en poupe, comme les Bunds allemands et l'or.

En revanche, le dollar, autre actif traditionnellement recherché dans un contexte d'aversion au risque, cédait du terrain par rapport à la plupart des devises, le billet vert continuant de pâtir des craintes de voir la Réserve fédérale reporter la fin de son programme d'assouplissement quantitatif au vu du ralentissement économique mondial.

L'économie chinoise a crû au troisième trimestre 2014 à son rythme le plus faible depuis le premier trimestre 2009, nouvelle illustration du ralentissement progressif de la deuxième économie mondiale. La croissance du produit intérieur brut (PIB) n'a été que de 7,3% en rythme annuel de juillet à septembre, selon le Bureau national des statistiques, après 7,5% au deuxième trimestre, un chiffre supérieur cependant au consensus qui était +7,2%.

Malgré ces données concernant le PIB, les cours du brut progressent de quelque 0,5% à la suite d'autres statistiques chinoises montrant que sur le seul mois de septembre, la demande de brut du pays a bondi de 6,2% par rapport à août, à 10,3 millions de barils par jour, niveau le plus élevé depuis le mois de février.

Du côté des valeurs, Total, après avoir ouvert ouvert en baisse de plus de 1%, cède encore 0,13% à la suite de l'annonce du décès de son président-directeur général Christophe de Margerie dans un accident d'avion en Russie.

Les autres grands noms européens du secteur pétrolier figurent en revanche parmi les plus fortes hausses de l'indice Stoxx 50, avec un gain de 0,40% pour le titre BP, de 0,38% pour l'action Eni et de 0,51% pour Royal Dutch Shell.

Autre poids lourd de la cote, l'action BMW perd 0,79% en raison, selon des courtiers, d'un important placement d'action préférentielles par UBS pour le compte d'un gérant d'actifs.

Du côté des résultats, Reckitt Benckiser a pris de court les investisseurs en faisant état d'une hausse moins marquée que prévu de ses ventes au troisième trimestre. L'action du fabricant britannique de biens de consommation courante abandonne 2,08%, plus forte baisse du Stoxx 50 et du Stoxx 600.

En revanche les titres AkzoNobel et ARM avancent de 4,697% et de 1,88% après des résultats trimestriels bien accueillis par les intervenants.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI