Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Europe : Les Bourses européennes dans le vert à la mi-journée

Europe : Les Bourses européennes dans le vert à la mi-journée

Europe : Les Bourses européennes dans le vert à la mi-journéeEurope : Les Bourses européennes dans le vert à la mi-journée

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes sont reparties à la hausse vendredi à la mi-séance, les petits reculs de la matinée et de la veille ayant rapidement attiré un courant d'achats à bon compte.

Des déclarations peu après midi de Jörg Asmussen, membre du directoire de la Banque centrale européenne, affirmant que la politique monétaire resterait accommodante aussi longtemps que nécessaire, ont contribué à la hausse des cours.

L'annonce d'un timide rebond du marché automobile européen en avril pour la première fois depuis un an et demi est également un autre facteur de soutien.

À Paris, l'indice CAC 40 prend 0,38% à 3.999,76 points vers 13h00, après avoir touché un plus bas de séance de 3.962,31 points dans la matinée. À la Bourse de Francfort, le Dax prend 0,15% et à Londres, le FTSE progresse de 0,16%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 avance de 0,23%.

"Le marché n'a pas envie de baisser. A chaque fois qu'il baisse, les fonds d'investissement à long terme reviennent à l'achat; on le constate sur toutes les valeurs que nous suivons", dit Martin Tormey, responsable du trading chez Goodbody Stockbrokers.

L'indice des valeurs automobiles (+2,25%) affiche la plus forte hausse sectorielle après les bons chiffres du marché européen.

Renault s'adjuge 3,7%, Peugeot 6,3% et Michelin, qui tenait son assemblée générale ce matin, progresse de 2,9%

Sur le marché obligataire, les rendements des dettes italienne et espagnole poursuivent leur détente, avec des taux à, respectivement, 4,23% et 3,91%, après le succès des récentes émissions syndiquées des deux pays.

Les futures sur Bund allemands ont accentué leurs gains après des rumeurs selon lesquelles la BCE aurait sondé des banques sur leur capacité à faire face à un taux de dépôt négatif.

Le dollar se maintient près d'un plus haut de 10 mois face à un panier de devises et gagne 0,16% face à l'euro après les commentaires de Williams. La fermeté de la devise américaine devrait se confirmer dans le courant de l'année, étant donné la bonne performance de l'économie américaine par rapport à ses partenaires, estime Sim Moh Siong, stratège changes pour Bank of Singapore.

Le Brent s'est également retourné à la hausse et gagne 68 cents à 104,47 dollars le baril.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...