Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les bourses européennes clôturent en ordre dispersé

Europe : Les bourses européennes clôturent en ordre dispersé

Europe : les bourses européennes clôturent en ordre disperséEurope : les bourses européennes clôturent en ordre dispersé

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé jeudi, dans des marchés qui restent prudents, pris en tenaille entre, d'un côté des signes d'amélioration de la conjoncture mondiale et de l'autre, des résultats trimestriels mitigés et une situation encore incertaine en Espagne.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé en baisse de 0,44% à points à 3.411,53 points. Le Footsie britannique a fini sur une note stable et le Dax allemand a progressé de 0,1%, tandis que l'indice paneuropéen EuroStoxx 50 a perdu 0,29% alors que l'indice plus large FTSEurofirst 300 a progressé de 0,2%.

"Globalement, il faut peut-être s'attendre à une certaine correction. Je ne vois pas bien comment régler le problème espagnol. Le montant des prêts toxiques dans le système bancaire espagnol est énorme", commente Philippe Carette, responsable de l'investissement chez KBL Suisse, qui recommande les valeurs défensives dans le secteur de la santé par exemple.

Des résultats meilleurs qu'attendu ou des prévisions rassurantes ont fait grimper Sanofi (+1,42%), Axa (+1,04%) ou Volkswagen (+1,79%), dont la filiale Porsche a annoncé des ventes record.

Parmi les plus fortes hausses de l'indice EuroFirst300, Suez Environnement (+3,41%) et Gemalto (+3,14%) se sont distinguées pour les mêmes raisons.

A la baisse, France Télécom, qui anticipe une année 2013 plus difficile que prévu, a chuté de 5,16%, plus net recul de l'EuroStoxx 50, pesant lourdement sur le CAC 40. .

De même, Daimler a perdu 2,72%, l'une des plus fortes baisses de l'EuroStoxx50, après avoir lancé un avertissement mercredi soir sur sa marge opérationnelle.

Sur le marché des changes, l'euro se maintient autour de 1,2957 dollar, après la défense énergique de la politique de la Banque centrale européenne par son président, Mario Draghi, mercredi devant des parlementaires allemands .

Le marché obligataire est resté atone dans l'attente d'une demande d'aide formelle de l'Espagne qui activerait le programme de rachat d'obligations souveraines de la BCE.

Toutefois, les Bunds reculent très légèrement, dans le sillage des Gilts britanniques, après l'annonce d'une croissance plus forte que prévu de l'économie britannique, tandis que les rendements espagnols à 10 ans se sont légèrement tendus à 5,62%.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI