Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes clôturent en hausse, Paris gagne 0,62%

Europe : Les Bourses européennes clôturent en hausse, Paris gagne 0,62%

Europe : Les Bourses européennes clôturent en hausse, Paris gagne 0,62%Europe : Les Bourses européennes clôturent en hausse, Paris gagne 0,62%

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse pour la plupart mardi, sous l'impulsion du secteur de l'énergie après la publication des résultats rassurants de BP et de la parapétrolière italienne Saipem.

La hausse de Wall Street et le repli de l'euro ont permis d'accentuer les gains l'après-midi même si certains investisseurs ont préféré rester sur la défensive alors qu'a débuté à Washington la réunion de deux jours de la Réserve fédérale. Les économistes pensent que la Fed ne touchera pas à son programme de rachats d'actifs cette année en raison de la fragilité de la reprise, qu'est venue confirmer la chute de l'indice de confiance du consommateur en septembre -conséquence prévisible de la fermeture des services fédéraux début octobre pour cause d'impasse budgétaire.

L'indice paneuropéen EuroStoxx 50, a pris 0,95% et le FTSEurofirst 300 0,39%.

À Paris, le CAC 40 a gagné 26,48 points ou 0,62% à 4.278,09 points, terminant non loin de son plus haut du jour. Le Footsie britannique a pris 0,73%, à un nouveau plus haut de cinq ans, et le Dax allemand a gravi un nouveau sommet à 9.022 points (+0,48%) mais le marché suisse a perdu 0,65% sous le poids d'UBS.

L'indice sectoriel du pétrole et du gaz, à la traîne cette année, a bondi de 1,87% à la faveur des publications de BP et Saipem, qui ont pris respectivement 5,62% et 4,73%.

Egalement en vue, Nokia s'est adjugé 6,99%, la meilleure performance du FTSEurofirst 300, après des prévisions encourageantes pour sa division d'équipements NSN -qui représentera l'essentiel de son activité après la vente de ses téléphones portables à Microsoft .

Aux banques en revanche, UBS a chuté de 7,72% après l'annonce d'un report d'un an de ses objectifs de rentabilité en raison du renforcement de ses fonds propres exigé par le régulateur helvétique. Lloyds, dont les résultats ont aussi été plombés par des provisions pour litiges, a cédé 2% à Londres mais Deutsche Bank, dans la même situation, s'est reprise pour finir en hausse de 0,86%.

Sur le marché des changes, le dollar s'est raffermi pour la troisième séance consécutive face à un panier de grandes devises, à la faveur d'ajustements de position de fin de mois et alors que le département américain de la Justice a confirmé avoir ouvert une enquête sur une éventuelle manipulation des taux de change sur le marché.

En fin de séance européenne le billet vert s'échangeait autour de 1,3750 pour un euro et de 98,20 yens, au plus haut depuis une semaine.

Véronique Tison pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI