Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Europe : Les Bourses européennes clôturent en hausse, Paris gagne 0,35%

Europe : Les Bourses européennes clôturent en hausse, Paris gagne 0,35%

Europe : Les Bourses européennes clôturent en hausse, Paris gagne 0,35%Europe : Les Bourses européennes clôturent en hausse, Paris gagne 0,35%

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en légère hausse vendredi, sans parvenir à confirmer nettement leur rebond entamé en début de séance malgré l'accalmie autour de la banque portugaise Banco Espirito Santo (BES).

À Paris, le CAC 40 a terminé sur un gain de 0,35%, soit 15,24 points, à 4.316,50 points. Le Footsie britannique a pris 0,27% tandis que le Dax allemand a grappillé 0,07%. Du côté des indices paneuropéens, l'indice EuroStoxx 50 a pris 0,21% et le FTSEurofirst 300 a avancé de 0,16%. Sur la semaine, le CAC abandonne 3,41%.

Banco Espirito Santo (BES) s'est employée vendredi à apaiser des marchés rendus très nerveux par son exposition aux autres sociétés du groupe contrôlé par la puissante famille Espirito Santo mais les investisseurs restent dans l'expectative concernant ses pertes potentielles. L'indice phare de la Bourse de Lisbonne a rebondi de 0,62% et le titre de la première banque portugaise cotée a encore abandonné 5,50% après avoir gagné 11% à la reprise.

L'indice sectoriel Stoxx Europe 600 termine en très légère hausse, de 0,25%. A Paris, Crédit Agricole a lâché 1,02% tandis que BNP Paribas a repris 1,40%.

"Le risque systémique du système bancaire portugais est limité et c'est ce que le marché nous dit", a déclaré Veronika Pechlaner, gérante chez Ashburton Investments.

Par ailleurs, les investisseurs européens continuent de recevoir des indicateurs peu encourageants venus de pays de la zone euro, notamment de France, où le déficit des paiements courants est ressorti à 3,1 milliards d'euros en mai, soit nettement plus que celui révisé à 2,3 milliards enregistré en avril.

Aux valeurs, Ubisoft a perdu 2,93%, malgré un vif rebond en ouverture consécutif à l'annonce d'un chiffre d'affaires record au premier trimestre 2014-2015.

Saint-Gobain poursuit sa décrue (-2,14%) et a terminé en tête des baisses de l'EuroStoxx 50 après que Société Générale a abaissé sa recommandation d'achat à conserver.

Sur le marché des changes, l'euro était peu changé face au billet vert, à 1,3597 dollar.

Malgré la détente autour du Portugal, les Treasuries ont profité de l'aversion au risque et s'appréciaient en hausse.

Du côté du pétrole, les cours poursuivent leur reflux, avec un baril de Brent quelque cents au-dessus des 107 dollars, les violences au Proche-Orient ne faisant pas peser de risque sur l'approvisionnement.

(Mathilde Gardin pour le service français, édité par Nicolas Delame)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...