Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes clôturent en hausse

Europe : Les Bourses européennes clôturent en hausse

Europe : Les Bourses européennes clôturent en hausseEurope : Les Bourses européennes clôturent en hausse

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse vendredi, stimulées par des indicateurs encourageants sur l'économie américaine et l'annonce d'un rebond du marché automobile en Europe.

À Paris, le CAC 40 a terminé sur une progression de 0,56% (+22,20 points) à 4.001,27 points. Le Footsie britannique a progressé de 0,53% et le Dax allemand a pris 0,34%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 gagnait 0,4% et le FTSEurofirst 300 0,11%.

Sur la semaine, le CAC 40 a progressé de 1,2% et l'EuroStoxx 50 de 1,18%.

Wall Street était bien orientée au moment de la fermeture en Europe: le Dow Jones gagnait 0,38% vers 15h50 GMT, le Standard & Poor's 500 progressait de 0,49% et le Nasdaq prenait 0,44%.

Les investisseurs sont encouragés par la publication de l'indice des indicateurs avancés, préfigurant l'évolution de l'activité économique aux Etats-Unis, et de celui de l'université du Michigan sur le moral des ménages, qui ont tous deux enregistré des hausses supérieures aux attentes et atteint leurs plus hauts niveaux depuis plusieurs années.

Le marché automobile européen a connu une légère croissance en avril, progressant de 7,2% et mettant fin à une série de 18 mois consécutifs de contraction, grâce à une solide demande au Royaume-Uni, des effets calendaires et un effet de base favorable.

L'indice sectoriel des valeurs automobiles a progressé de 2,92%. Daimler et Volkswagen ont gagné respectivement 3,85% à 49 euros, et 3,73% à 168,40 euros. A Paris, Renault a pris 3,55% à 61,29 euros et PSA Peugeot Citroën a bondi de 10,08% à 7,142.

Sur le marché obligataire, les futures sur le Bund étaient stables en fin de séance après avoir atteint leur plus haut niveau depuis une semaine à 145,74 en raison de rumeurs de marché évoquant l'adoption éventuelle de taux de dépôts négatifs par la Banque centrale européenne (BCE).

La publication des indicateurs américains a cependant mis fin à la progression des obligations d'Etat allemandes, qui ont suivi le repli des bons du Trésor américains. Les investisseurs se méfient d'un éventuel ralentissement du programme de rachat d'actifs de la Réserve fédérale des Etats-Unis, évoqué jeudi par un responsable de la banque centrale.

Les rumeurs sur les taux négatifs de la BCE ont en outre provoqué sur le marché des changes un net recul de l'euro, qui se rapproche de 1,28 dollar. Par contraste, la monnaie américaine a atteint son plus haut niveau depuis près de trois ans face à un panier de six grandes devises.

Le cours du baril de Brent progresse légèrement, suivant le mouvement des Bourses mondiales, mais sa hausse est limitée un peu au-dessus de 104 dollars par la vigueur du dollar et les inquiétudes qui pèsent sur la demande dans le monde.

Julien Dury pour le service français, édité par Marc Angrand

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI