Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Europe : Les Bourses européennes clôturent en baisse, Paris cède 0,66%

Europe : Les Bourses européennes clôturent en baisse, Paris cède 0,66%

Europe : Les Bourses européennes clôturent en baisse, Paris cède 0,66%Europe : Les Bourses européennes clôturent en baisse, Paris cède 0,66%

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé jeudi en recul, un regain de tension en Ukraine incitant les investisseurs à des prises de bénéfices après un mouvement de hausse étalé sur plus de deux semaines.

À Paris, le CAC 40 a cédé 0,66% (29,22 points) à 4.366,04 points. À Francfort, le Dax a abandonné 1,12% et à Londres, le FTSE a perdu 0,36%. Les indices européens EuroStoxx 50 et FTSEurofirst 300 terminent la séance à respectivement -0, 94% et -0,66%.

Le président ukrainien, Petro Porochenko, a dénoncé jeudi une incursion de troupes russes sur le territoire ukrainien et réclamé une réunion d'urgence du Conseil de sécurité et de défense ukrainien pour décider des mesures à prendre.

"Les tensions géopolitiques animent à nouveau les marchés et cette nouvelle escalade en Ukraine survient à un moment où les marchés d'actions européens étaient mûrs pour un repli", a souligné Alexandre Baradez, analyste à IG France.

Le Dax a particulièrement souffert parce que l'Allemagne est l'un des marchés les plus exposés au conflit ukrainien et aux sanctions occidentales imposées à la Russie. Siemens et Adidas ont ainsi perdu respectivement 1,20% et 2,48%.

A Londres, les valeurs minières comptent parmi les plus lourdes pertes. Rio Tinto, Lonmin et Anglo American ont tous perdu plus de 3% dans le sillage d'une chute des futures sur le minerai de fer chinois.

Aux valeurs à Paris et contre la tendance, Essilor a pris 4,25%, la plus forte des rares hausses du CAC 40 et la plus importante progression de l'Eurofisrt 300, après la publication de résultats semestriels en hausse et le relèvement de ses prévisions annuelles.

Dans un contexte tendu, le rendement des emprunts d'Etat allemands à dix ans a chuté à un nouveau plus bas record de 0,89% tandis que l'euro touchait un plus bas de la journée contre la devise américaine, à 1,3171 dollar.

La monnaie européenne est également tombée à un plus bas de 21 mois contre le franc suisse, à 1,20545 franc, selon les données de la plate-forme de transactions électroniques EBS, alimentant les spéculations sur une possible intervention de la Banque nationale suisse pour freiner la hausse de sa devise.

Les investisseurs se montrent par ailleurs moins convaincus de l'imminence d'un ajustement de sa politique monétaire par la Banque centrale européenne (BCE), malgré la tonalité très accommodante du discours de son président Mario Draghi, la semaine dernière à Jackson Hole, aux Etats-Unis.

Sur le front du pétrole, le baril de Brent de la mer du Nord se maintenait sous les 103 dollars le baril en raison de la surabondance de l'offre.

(Patrick Vignal pour le service français, avec Blaise Robinson)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...