Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Europe : Les bourses européennes accentuent leurs pertes à mi-séance

Europe : Les bourses européennes accentuent leurs pertes à mi-séance

Europe : les bourses européennes accentuent leurs pertes à mi-séanceEurope : les bourses européennes accentuent leurs pertes à mi-séance

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes accentuent leurs pertes vendredi à mi-séance, dans un marché qui reste dominé par les inquiétudes concernant la croissance et la crise de la dette de la zone euro, après une brève période d'optimisme.

Un bond en avant inattendu de l'inflation en zone, une forte baisse des ventes de détail en Allemagne et, surtout, une nouvelle contraction de l'indice PMI manufacturier chinois, ont réveillé les craintes des investisseurs sur la croissance.

"Le marché a trouvé une nouvelle source d'interrogation: c'est la croissance chinoise", souligne Frédéric Rozier, gérant chez Meeschaert Gestion privée.

De plus, l'attente d'une série d'indicateurs macroéconomiques américains cet après-midi incite également à la prudence, alors que les investisseurs arrivent au bout de leurs opérations des habillages de bilan de fin de trimestre.

Malgré le rebond de cette semaine, l'indice paneuropéen EuroStoxx 50 et l'indice CAC 40 s'apprêtent à afficher leurs plus mauvaises performances trimestrielles depuis 2002, avec des pertes de, respectivement, près de 24% et plus de 25%.

A 12h45, l'indice CAC 40 est repassé sous les 3.000 points et recule de 2% à 2.967,00 points, dans un volume limité, de 1,33 milliard d'euros sur les valeurs de indice.

Parmi les autres grandes places européennes, Londres cède 1,75%, Francfort 3% et Milan 1,9%, alors que l'EuroStoxx 50 recule de 2,2%.

Tous les secteurs accusent le coup, mais les financières et les cycliques sont encore une fois les premières à en pâtir.

L'indice bancaire perd 3,37%, avec une perte de 3,9% pour Crédit agricole, de 3,8% pour BNP Paribas et de 7,1%, plus forte baisse du CAC, pour Société générale sur laquelle UBS n'est plus à l'achat.

Les valeurs du luxe, en première ligne face au risque chinois, poursuivent leur correction de la veille, après avoir résisté de façon spectaculaire à la débâcle jusqu'ici.

Le rendement de l'emprunt d'Etat allemand (Bund) à 10 ans se replie à 1,9% contre plus de 2% la veille en clôture, ainsi que l'euro, qui est repassé sous 1,35 dollar et se traite à 1,3491/93 dollar, contre 1,3584 jeudi en fin de journée.

Juliette Rouillon, édité par Cyril Altmeyer

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...