Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Europe : Légère hausse des principales Bourses européennes à la mi-séance

Europe : Légère hausse des principales Bourses européennes à la mi-séance

Europe : Légère hausse des principales Bourses européennes à la mi-séanceEurope : Légère hausse des principales Bourses européennes à la mi-séance

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes, à l'exception de Londres, sont en légère hausse à mi-séance après une ouverture en baisse, à la suite de prévisions un peu moins alarmistes que prévu de la Fed sur l'état de l'économie américaine.

La Fed a, comme prévu, confirmé le maintien à 85 milliards de dollars par mois de ses achats d'obligations sur les marchés, le principal instrument non-conventionnel de sa politique monétaire ces dernières années.

Mais elle a retiré de son communiqué la référence au "resserrement des conditions de financement" et n'a pas évoqué le risque lié à la hausse des taux des crédits immobiliers qui ont reflué depuis sa précédente réunion.

Les marchés avaient anticipé un prolongement de ses achats d'obligations jusqu'au début 2014 et ces déclarations ont relancé les spéculations sur une possible baisse du rythme de ces rachats avant la fin de l'année.

Outre les résultats trimestriels, un indice du moral des consommateur allemand et sur la consommation des ménages français légèrement décevants ont retenu l'attention.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,3% à 4.286,84 points vers 12h05 GMT. À Francfort, le Dax est quasiment stable (+0,05%) et à Londres, le FTSE perd 0,45%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 prend 0,43%, soutenu par les valeurs automobiles et bancaires.

Les futures sur indices signalent une ouverture de Wall Street en baisse de 0,17% à 0,35% après avoir reculé la veille en première réaction à la Fed.

Aux banques, BNP Paribas prend 2,8%, plus forte hausse du CAC 40 et de l'EuroStoxx 50. La banque a fait état de résultats en légère hausse et annoncé la poursuite de ses réductions de coûts et continue de travailler à un nouveau plan stratégique triennal qui sera dévoilé début 2014.

Technip perd en revanche 8,6%, plus forte baisse du CAC 40, après la publication des résultats du groupe au 3e trimestre et la révision à la baisse des prévisions de sa division Subsea.

L'Oréal, plus forte baisse de l'EuroStoxx 50, recule de 1,3% après avoir fait moins bien qu'attendu au troisième trimestre.

Alcatel-Lucent fait un bond de plus de 18% après une amélioration de son chiffre d'affaires et de sa marge trimestrielle.

Aux pétrolières, Shell a pesé sur la cote à Londres avec une perte de 4,7% après des résultats inférieurs aux attentes et Total 0,6% après des résultats en baisse.

Une baisse de l'inflation en zone euro à son plus bas niveau en près de quatre ans, qui alimente les spéculations d'un nouvel assouplissement monétaire de la part de la BCE, pèse sur l'euro, qui a touché un plus bas de deux semaines face au billet vert, à 1,3638 dollar.

Sur le marché pétrolier, le Brent recule un peu après la Fed, tout en se maintenant au-dessus des 109,50 dollars et s'apprêtant à finir octobre en hausse, porté par les perturbations dans les exportations libyennes.

Juliette Rouillon pour le service français

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...