Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Le pacte budgétaire insuffisant face à la crise, selon weidmann

Europe : Le pacte budgétaire insuffisant face à la crise, selon weidmann

Europe : le pacte budgétaire insuffisant face à la crise, selon weidmannEurope : le pacte budgétaire insuffisant face à la crise, selon weidmann

FRANCFORT (Reuters) - Le nouveau pacte budgétaire européen adopté lundi ne suffit pas à régler la crise de la dette et n'est pas une première étape en vue d'une union budgétaire, a estimé mercredi Jens Weidmann, membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE).

Lundi soir, les dirigeants européens se sont entendus sur ce nouveau traité qui doit contrôler plus étroitement les finances publiques de tous les membres du bloc communautaire, excepté la Grande-Bretagne et la République tchèque.

Ce texte, salué par le président de la BCE Mario Draghi, vise à limiter à 0,5% les déficits primaires annuels des pays signataires sur l'ensemble du cycle économique et prévoit des sanctions automatiques pour ceux dont le déficit passerait la barre des 3% du produit intérieur brut (PIB).

"Il est clair que le pacte budgétaire ne jette pas les fondations d'une union budgétaire dans le cadre de laquelle la souveraineté nationale est transférée au niveau européen", a déclaré Jens Weidmann, qui est également président de la Bundesbank allemande, lors d'une conférence à Düsseldorf.

"Les gouvernements se sont plutôt engagés à laisser l'architecture actuelle en place avec des règles plus strictes."

Jens Weidmann a ajouté qu'il fallait repenser cette architecture de manière plus profonde et avoir "un cadre de régulation cohérent" pour surmonter la crise. A ses yeux, cette réflexion en profondeur ne s'est pas encore produite.

"La majorité des Etats membres ne sont évidemment pas préparés à renoncer à leur souveraineté nationale sur les politiques budgétaires", a-t-il souligné.

Mais tant que ce n'est pas le cas et tant qu'il n'y a pas de pouvoir centralisé capable de mettre fin aux mauvaises habitudes budgétaires, on ne peut pas justifier la mise en place d'euro-obligations communes, a poursuivi Jens Weidmann.

Eva Kühnen, Jean Décotte pour le service français, édité par Cyril Altmeyer

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...