Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Europe : La déception chinoise plombe le début de semaine en Europe

lundi 18 octobre 2021 à 09h54
Europe : La déception chinoise plombe le début de semaine en Europe

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes reculent en début de séance lundi après les chiffres inférieurs aux attentes de la croissance chinoise, qui incitent aux prises de bénéfice après la hausse soutenue enregistrée la semaine dernière.

À Paris, le CAC 40 perd 1,02% à 6.658,84 points vers 07h40 GMT. A Londres, le FTSE 100 cède 0,18% et à Francfort, le Dax recule de 0,52%.

L'indice EuroStoxx 50 est en baisse de 0,83%, le FTSEurofirst 300 de 0,48% et le Stoxx 600 de 0,54%.

La croissance du produit intérieur brut (PIB) de la Chine n'a été que de 4,9% en rythme annuel sur la période juillet-septembre, le chiffre le plus faible enregistré depuis le troisième trimestre de l'an dernier.

Et les statistiques de septembre montrent que la production industrielle a déçu elle aussi, avec une hausse sur un an de 3,1% seulement contre 5,3% le mois précédent, alors que le consensus la donnait à +4,5%.

Ces chiffres pénalisent les valeurs européennes fortement exposées au marché chinois, à commencer par les grands noms du luxe: à Paris, LVMH perd 3,7%, Kering 3,63%, Hermès 2,95%.

"À moins d'une relance forte de la part du gouvernement (...), l'économie chinoise devrait encore connaître une croissance relativement faible pour ce qui reste de l'année. Comme beaucoup d'analystes, nous nous attendons à des actions plus marquées dans le mois à venir qui devraient permettre un rebond de l'activité début 2022", explique Sebastian Paris Horvitz, directeur de la recherche de LBPAM.

Aux inquiétudes sur la croissance s'ajoutent les craintes récurrentes liées à l'inflation: les cours du pétrole ont atteint de nouveaux plus hauts et le gouverneur de la Banque d'Angleterre a jugé dimanche que les autorités monétaires devraient agir si elles constataient une évolution marquée des anticipations d'inflation à moyen terme.

Ces deux facteurs favorisent une nouvelle fois la hausse des rendements obligataires: celui du Bund allemand à dix ans remonte à -0,152%, ce qui profite aux banques comme BNP Paribas (+0,43%).

L'actualité des résultats de sociétés anime aussi la cote: Philips perd 0,91% après des trimestriels pénalisés par un rappel de produits et les pénuries de composant, qui obligent le groupe néerlandais à réduire ses prévisions annuelles, et Umicore cède 4,51% après avoir lui aussi abaissé ses perspectives.

A la hausse, le laboratoire français Valneva bondit de 32,5% après les premiers résultats positifs d'un essai de son candidat vaccin contre le COVID-19.

(Reportage Marc Angrand, édité par Blandine Hénault)

Copyright © 2021 Thomson Reuters

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.10 % vs +37.41 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat