Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Europe : La croissance en europe de l'est résiste au troisième trimestre

Europe : La croissance en europe de l'est résiste au troisième trimestre

Europe : la croissance en europe de l'est résiste au troisième trimestreEurope : la croissance en europe de l'est résiste au troisième trimestre

BUCAREST (Reuters) - La croissance de l'est de l'Union européenne a été étonnamment forte au troisième trimestre, tirée notamment par de bonnes récoltes mais les prochains mois devraient être plus rudes à mesure que s'accentue la crise de la dette de la zone euro.

L'économie roumaine a crû de 1,9% d'un trimestre sur l'autre, un rythme deux fois plus soutenu que ne l'attendaient les marchés, tandis que celle de la Hongrie a progressé de 0,5%, toutes deux ayant enregistré une bonne année en matière d'agriculture.

La Slovaquie a affiché une croissance de 0,7% sur la période tandis que les économies tchèque et bulgare ont stagné.

"Ce qui importe le plus à présent, c'est ce qui va se passer sur les prochains trimestres. Notre principal marché d'exportation (la zone euro) ne va probablement pas aller très bien", commente Jiri Skop, analyste pour Economic and Strategy Research, au sujet de la République tchèque.

L'Allemagne et la France ont affiché une croissance solide au troisième trimestre, portées par une consommation encore soutenue des ménages qui suggère qu'il reste encore des débouchés pour les exportations des pays émergents d'Europe.

Dans son ensemble, la croissance dans la zone euro s'est inscrite à 0,2% au troisième trimestre, mais le ralentissement de la progression des exportations et la stagnation de la consommation laisse penser qu'une contraction est probable sous peu.

L consommation en Europe centrale demeure faible et devra se ressaisir pour que la région, qui dépend largement de ses exportations, évite de retomber en récession.

La Pologne, la première économie de la région et le seul pays membre de l'UE à avoir échappé à la récession pendant la crise de 2008-2009, doit publier ses chiffres du PIB le 30 novembre. La banque centrale polonaise anticipe une croissance ralentie à 3,1% en 2012 contre 4,1% cette année.

Sam Cage; Natalie Huet pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...