Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Europe : La commission va proposer un gel de fonds pour la hongrie

Europe : La commission va proposer un gel de fonds pour la hongrie

Europe : la commission va proposer un gel de fonds pour la hongrieEurope : la commission va proposer un gel de fonds pour la hongrie

BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne proposera mercredi de suspendre les versements du Fonds de cohésion à la Hongrie à partir de 2013, en raison du manque de progrès de Budapest dans la réduction de son déficit budgétaire, montre un document de l'exécutif européen.

Ce fonds est destiné aux pays les moins développés de l'Union européenne, afin de les aider à rattraper plus vite leur retard économique. Il finance des projets d'infrastructures, d'éducation et de formation.

"Il faut remarquer également que cette décision doit être pour la Hongrie une incitation à corriger son déficit excessif (et non un châtiment) et que la suspension peut être levée si la Hongrie prend des initiatives suffisantes", lit-on dans ce document obtenu mardi par Reuters.

Le montant qui sera gelé ne sera discuté que mercredi, ajoute la CE dans ce document.

Les ministres des Finances de l'UE avaient jugé en janvier que Budapest n'avait pas fait ce qu'il fallait pour réduire son déficit budgétaire de manière régulière, ce qui entraînait l'éventualité d'un gel de fonds structurels.

La CE n'a encore jamais gelé le Fonds de cohésion. Mais l'exécutif européen a menacé de poursuivre le gouvernement hongrois en justice à moins d'une modification des textes régissant la banque centrale locale, les tribunaux et la protection des données.

Elle estime que ces textes ont été remaniés pour servir les intérêts du parti au pouvoir, Fidesz, et enfreignent le droit communautaire.

Le différend entre Budapest et Bruxelles bloque toute initiative de négocier une aide financière internationale, destinée à parer tout risque d'insolvabilité.

Le ministre des Affaires étrangères Janos Martonyi a dit mardi que le gouvernement espérait reprendre ces discussions avant la fin mars.

Jan Strupczewski et Grancesco Guarascio, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...