Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Europe : L'ue accélère vers la création d'un gouvernement de la zone euro

Europe : L'ue accélère vers la création d'un gouvernement de la zone euro

Europe : l'ue accélère vers la création d'un gouvernement de la zone euroEurope : l'ue accélère vers la création d'un gouvernement de la zone euro

BRUXELLES/STRASBOURG (Reuters) - Quelques heures à peine après avoir arraché un accord sur la restructuration de la dette grecque et le renforcement du fonds de soutien à l'euro, les autorités européennes ont enclenché jeudi la vitesse supérieure dans la création d'un gouvernement de la monnaie unique.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, a indiqué qu'il souhaitait ouvrir une réflexion conduisant à une révision des traités afin de mieux structurer la prise des décisions affectant l'euro et la situation budgétaire de ses membres.

Jeudi matin, le président de la Commission européenne lui a emboité le pas et il a promu le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, Olli Rehn, au poste de vice-président de la Commission, en charge de l'Euro.

Ses prérogatives, qui consistent à mettre en oeuvre l'ensemble des règles du Pacte européen de stabilité et de croissance et à assurer la représentation extérieure de l'Union monétaire dans les forums comme le G20, le G8 ou le FMI, devraient toutefois rester largement inchangées.

A l'heure ou les Etats membres cherchent à accroître le contrôle des décisions par les pairs au détriment d'une surveillance centralisée dans les mains de la Commission, cette mesure apparaît toutefois comme largement symbolique et destinée à peser sur les travaux des Vingt-Sept.

D'autant que les chefs d'Etat et de gouvernement de la zone euro se sont entendus pour nommer Herman van Rompuy comme président permanent de la zone euro. Il présidera les sommets des dirigeants de la monnaie unique, qui auront lieu au moins deux fois par an.

PROPOSITIONS EN NOVEMBRE

Le reste de cette nouvelle architecture reste largement à bâtir mais il pourrait consister en un renforcement des capacités techniques et administratives allouées à l'Eurogroupe - la réunion mensuelle des ministres des Finances de la zone euro - qui pourrait aussi avoir un président permanent.

Les président de la Commission, du Conseil européen et de l'Eurogroupe, José Manuel Barroso, Herman Van Rompuy et Jean-Claude Juncker, devraient présenter courant novembre une série de propositions en ce sens.

Les dirigeants de la zone euro devraient ensuite en discuter dès le sommet prévu début décembre, avec pour but de boucler la réforme des traités dans les six mois.

En parallèle, un groupe de travail parlementaire franco-allemand sur l'avenir de l'euro se réunira aussi à partir de lundi pour plancher sur ce gouvernement de l'euro.

D'autres questions pourraient aussi s'agréger au fil du temps, comme celles du renforcement de la surveillance budgétaire ou de la création d'obligations européennes, sur lesquelles la Commission présentera prochainement une liste d'options.

Autre annonce de la Commission jeudi, l'office européen de la statistique, Eurostat, verra son indépendance renforcée en passant désormais sous la responsabilité du commissaire européen en charge de la Fiscalité et de la lutte anti-fraude, un poste actuellement occupé par Aldirgas Semeta.

Julien Toyer et Gilbert Reilhac, édité par Marc Angrand

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...