Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : L'euro stoxx 50 devrait gagner 9% d'ici fin 2012

Europe : L'euro stoxx 50 devrait gagner 9% d'ici fin 2012

Europe : l'euro stoxx 50 devrait gagner 9% d'ici fin 2012Europe : l'euro stoxx 50 devrait gagner 9% d'ici fin 2012

par Alexandre Boksenbaum-Granier et Blaise Robinson

PARIS (Reuters) - L'indice Euro Stoxx 50, qui regroupe les principales valeurs de la zone euro, devrait croître de 9,4% d'ici la fin de l'année, soutenu par les attentes en faveur de nouvelles mesures de soutien à la croissance et de sortie de crise de la dette, selon une enquête Reuters publiée jeudi.

Les investisseurs se montrent néanmoins prudents avant la fin du sommet européen, soulignant qu'en l'absence de décisions politiques concrètes les marchés pourraient rechuter après avoir repris quelques couleurs sur les trois premières semaines de juin (+4%), grâce aux anticipations d'une action coordonnée des grandes banques centrales.

"Avec des taux italiens et espagnols proches des 7%, l'Europe a trois mois pour réagir et avancer concrètement sur sa problématique de dette souveraine", estime Joffrey Ouafqa, analyste-gérant chez Convictions AM.

Les taux à 10 ans des emprunts d'Etat espagnols et italiens s'élèvent à respectivement 6,99% et 6,21%, portés par le regain d'inquiétudes concernant la crise de la dette et les doutes sur la situation financière de l'Espagne et de l'Italie.

"On constate que les positions allemandes et françaises se rapprochent très progressivement, cela devrait soulager les indices européens", explique Joffrey Ouafqa.

Le sondage trimestriel mené auprès d'une quarantaine d'analystes et de gérants de fonds sur la semaine écoulée montre que l'indice Euro Stoxx 50 devrait finir l'année à 2.370 points, contre 2.316,55 points à fin 2011 et 2.165,61 points mercredi en clôture.

"ÉLARGIR LES MISSIONS DE LA BCE"

L'indice STOXX 600 regroupant les 600 principales capitalisations européennes devrait croître de 5,8% à 260 points par rapport à son niveau de clôture mercredi.

Lors de la précédente enquête, fin mars, analystes et gérants anticipaient l'Euro Stoxx 50 à 2.705 points à fin 2012 et le Stoxx 600 à 285 points.

Selon les analystes, la baisse de l'euro face au dollar à 1,24 dollar, contre 1,35 dollar début février, pourrait également favoriser les groupes réalisant la plus grande partie de leurs activités en dehors de l'Europe, à l'image d'EADS (58%) et Daimler (environ 60%), alors que le ralentissement économique pourrait contraindre les banques centrales à intervenir.

Le marché anticipe de plus en plus une baisse des taux d'intérêt de la Banque centrale européenne dès la semaine prochaine. et

L'EuroStoxx 50 a progressé d'environ 7% au premier trimestre, soutenu par les liquidités injectées par la Réserve fédérale des Etats-Unis et la BCE, avant de chuter de 14,5% sur avril et mai.

"Le retour de la confiance nécessite un accord politique pour élargir les missions de la BCE dans le sens d'un achat illimité de dettes souveraines et dans l'affirmation qu'aucun autre Etat membre ne sera mis en situation de défaut", relève Christian Jimenez, président de Diamant Bleu Gestion.

"Cela suppose la mise en oeuvre d'instruments puissants de gestion de la dette", ajoute-t-il.

En l'absence de mesures pour soutenir la croissance, les entreprises européennes, en particulier les valeurs cycliques, pourraient annoncer de fortes révisions à la baisse de leurs prévisions de résultats pour 2012, comme l'ont déjà fait Danone ou Infineon

Edité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI