Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Europe : COR-Les Bourses européennes clôturent en ordre dispersé

Europe : COR-Les Bourses européennes clôturent en ordre dispersé

Europe : Les Bourses européennes clôturent en ordre disperséEurope : Les Bourses européennes clôturent en ordre dispersé

Correction: bien lire que le CAC 40 a terminé à un plus haut depuis août 2011 et non 2008 comme indiqué par erreur.

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé vendredi à l'issue d'une semaine positive, l'effet de chiffres de l'emploi nettement meilleurs que prévu aux Etats-Unis étant contrebalancé par un sentiment du consommateur américain très affaibli et la dégradation des perspectives économiques en Allemagne.

Les craintes que les parlementaires américains n'arrivent pas à conclure un accord pour éviter le "mur budgétaire" qui menace la reprise outre-Atlantique ont aussi pesé sur la cote.

Après la Banque centrale européenne (BCE) jeudi pour la zone euro, la Bundesbank a abaissé à son tour vendredi ses prévisions de croissance du produit intérieur brut (PIB) allemand en 2012, de 1,0% à 0,7%, et surtout en 2013, de 1,6% à 0,4%.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé en légère hausse, de 0,11% à 3.605,61 points, à son plus haut niveau depuis le 1er août 2011. Le Footsie a gagné 0,22% et le Dax a cédé 0,22%. L'EuroStoxx 50 a fini sur une note stable (-0,08%), après avoir atteint des pics de 18 mois cette semaine.

Sur l'ensemble de la semaine, l'indice phare de la Bourse de Paris a pris 1,03%.

Le CAC a notamment été plombé par Alcatel-Lucent (-2,94%) après l'annonce de sa prochaine sortie de l'indice au profit de Gemalto (+0,8%).

Hors CAC 40, Club Med a reculé de 4%, le groupe de loisirs ayant effacé presque tous ses gains des deux séances précédentes (+6,6%) après avoir renoncé à verser un dividende pour 2012.

A Francfort, Deutsche Telekom (-1,92%) a également été malmené, l'opérateur a annoncé jeudi qu'il réduirait son dividende dans les années à venir. La valeur a pesé sur l'indice des opérateurs télécoms en Europe, qui a perdu 0,48%.

Sur le marché obligataire, les rendements des obligations allemandes à deux ans ont touché leur plus bas niveau en quatre mois, à -0,084% au plus bas du jour, sur des anticipations de baisse des taux de la Banque centrale européenne (BCE).

Ces anticipations de baisse des taux ont contribué à peser sur la parité euro/dollar, tout comme les bons chiffres de l'emploi aux Etats-Unis. La monnaie unique, qui avait déjà signé sa plus forte baisse quotidienne du mois jeudi après les déclarations du président de la BCE Mario Draghi, recule encore de 0,15% par rapport au billet vert, autour de 1,2937 dollar.

Juliette Rouillon pour le service français

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...