Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Europe : Barroso veut que la zone euro augmente la capacité du mes

Europe : Barroso veut que la zone euro augmente la capacité du mes

Europe : barroso veut que la zone euro augmente la capacité du mesEurope : barroso veut que la zone euro augmente la capacité du mes

COPENHAGUE (Reuters) - La zone euro devrait augmenter davantage ses capacités d'intervention auprès d'Etats membres en difficultés afin de retrouver la confiance des investisseurs et mettre un terme à la crise de la dette souveraine, a déclaré jeudi le président de Commission européenne Jose Manuel Barroso.

Les dirigeants de la zone euro se sont mis d'accord en décembre pour avancer d'un an la mise en place du Mécanisme européen de stabilité (MES), le fonds d'urgence permanent doté de 500 milliards d'euros, qui doit désormais remplacer le Fonds européen de stabilité financière (FESF), d'une capacité de 440 milliards, en juillet 2012 plutôt qu'en 2013.

Ils ont également convenu de discuter en mars de l'opportunité de maintenir une limite de 500 milliards d'euros sur la capacité combinée du MES et du FESF, qui vont co-exister pendant un an.

Si cette limite est levée, la capacité d'intervention totale de la zone euro s'approcherait de 1.000 milliards d'euros.

L'Allemagne, première économie de la zone euro et première contributrice à ces deux fonds, est opposée à la levée de cette limite.

"Oui, il faut en faire davantage en termes de protection (de pays en difficulté). Le tout est de savoir jusqu'où les Etats membres sont prêts à aller", a déclaré Jose Manuel Barroso lors d'une conférence de presse, ajoutant que la Commission européenne était en faveur d'une augmentation de la puissance de feu du fonds d'urgence de la zone euro.

Prié de dire si, à ses yeux, la Banque centrale européenne (BCE) en faisait assez pour aider la zone euro à sortir de la crise, le président de l'exécutif européen a déclaré :

"Oui, le rôle de la BCE est très important. D'ailleurs, je voudrais dire que je suis persuadé que la BCE fera tout ce qui est nécessaire pour assurer la stabilité financière de la zone euro."

"Mais la BCE a fait valoir à juste titre que son action ne doit pas dissuader les Etats eux-mêmes de faire des efforts (...) Il est vrai que les pays de la zone euro doivent s'engager dans la voie d'une poursuite de la discipline budgétaire", a poursuivi Jose Manuel Barroso.

Jan Strupczewski et Robin Emmott à Bruxelles, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Nicolas Delame

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...