Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Europe : Accord sur le fonds "zone euro", l'irlande inquiète

Europe : Accord sur le fonds "zone euro", l'irlande inquiète

tradingsat

par Julien Toyer

BRUXELLES (Reuters) - Un accord a été trouvé lundi entre ministres des Finances européens sur la structure de capital du futur fonds permanent de soutien à la monnaie unique, l'une des dernières questions encore en suspens dans la définition d'une réponse "globale" à la crise.

Mais la situation au Portugal, où le gouvernement menace de démissionner si l'opposition n'approuve pas les dernières mesures budgétaires annoncées, et en Irlande, où une enveloppe financière supplémentaire pourrait être nécessaire pour venir en aide aux banques nationales, continue d'inquiéter.

Selon l'accord trouvé lundi, le fonds permanent de soutien à la zone euro - le Mécanisme européen de stabilité (MES) - aura une structure de capital de 700 milliards d'euros, dont 620 milliards en garanties et capital souscris et 80 milliards en capital émis, a annoncé le président de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker.

Cette structure permettra au MES, qui se substituera en 2013 au Fonds européen de stabilité financière (FESF), de se voir attribuer la note de crédit maximale - AAA - tout en disposant d'une capacité effective de prêt de 500 milliards d'euros.

Les taux d'intérêt des prêts émis par le MES sera calculé en fonction des coûts d'emprunts du mécanisme calculés sur l'Euribor auquel s'ajouteront 200 points de base pour les prêts allant jusqu'à trois ans et 300 points de base pour les sommes non remboursées au delà de cette période.

La ministre française de l'Economie, Christine Lagarde, a par ailleurs précisé que le capital émis serait abondé au mécanisme en deux temps : 40 milliards le 1er juillet 2013 puis 40 milliards au cours des trois ans suivants.

La contribution française sera "légèrement supérieure" à 16 milliards d'euros et sera elle-aussi versée en deux temps, a-t-elle poursuivi.

IRLANDE, PORTUGAL

Les ministres des Finances de la zone euro ne sont cependant pas parvenus à un accord sur le relèvement des capacités effectives de prêt du FESF des 250 milliards d'euros actuels aux 440 milliards d'euros envisagés lors de sa création en mai.

Plusieurs ministres ont déclaré au cours des derniers jours que cela pourrait être réalisé en relevant les garanties apportées au mécanisme mais, a dit Christine Lagarde, "cette question n'a pas été tranchée".

Ces discussions interviennent alors que plusieurs sources européennes ont dit à Reuters que l'Irlande pourrait devoir solliciter une aide supplémentaire de l'UE pour soutenir son système bancaire.

Ces sources ont précisé que les membres de la zone euro seraient prêts à fournir une nouvelle aide au delà des 35 milliards d'euros déjà agréés en novembre mais exigeraient que Dublin fournisse une image claire de la restructuration en cours de son secteur bancaire.

"Il ne suffit pas de remettre de l'argent et que l'on continue comme avant. Ce n'était pas ça l'accord. Si vous lisez bien les engagements, il fallait une vraie restructuration du système bancaire irlandais. On attend toujours", a dit l'une des sources, tout en précisant que si cette rallonge était nécessaire, "l'Europe ferait son devoir".

Au Portugal, la principale formation d'opposition a indiqué qu'elle ne soutiendrait pas les mesures d'austérité envisagées par le gouvernement minoritaire.

Après un entretien avec le Premier ministre, le socialiste José Socrates, Pedro Passos Coelho, leader du PSD, a dit que son parti soutenait les objectifs de consolidation fiscale présentés à l'Union européenne mais pas les mesures gouvernementales destinées à les atteindre.

Un vote sur les dernières mesures d'austérité ne devrait pas avoir lieu avant mercredi au parlement portugais. Il pourrait aboutir à la chute du gouvernement et déboucher sur une crise politique alors que le Portugal tente d'éviter de solliciter l'aide financière de l'Union européenne pour résorber sa dette.

Edité par Nicolas Delame

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...