Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Europe : Accord de principe sur la recapitalisation des banques

Europe : Accord de principe sur la recapitalisation des banques

Europe : accord de principe sur la recapitalisation des banquesEurope : accord de principe sur la recapitalisation des banques

BRUXELLES (Reuters) - Les banques européennes devront se recapitaliser à hauteur de 100 milliards d'euros, selon un accord trouvé samedi par les ministres des Finances de l'UE, qui leur ont donné jusqu'à fin juin 2012 pour renforcer leurs fonds propres, ont indiqué plusieurs sources européennes.

Ce chiffre pourrait toutefois ne pas être communiqué aux chefs d'Etat et de gouvernement de la zone euro et de l'UE, qui se réunissent dimanche et mercredi pour valider ce plan, dont 38% devrait revenir aux trois pays déjà sous programme d'aide : Grèce, Portugal et Irlande.

Comme attendu, une soixantaine des principaux établissements bancaires européens devront parvenir à un ratio de fonds propres "durs" core tier one de 9% d'ici le 30 juin 2012, tout en marquant leurs titres de dette souveraine à leur valeur de marché.

Les banques européennes qui ne se plieront pas à ces règles se verront interdire de verser des dividendes à leurs actionnaires et des bonus à leurs dirigeants.

L'Espagne et l'Italie ont longtemps bloqué un accord formel en refusant toute décote sur leurs obligations, ce qu'elles ont fini par accepter sous la pression de leurs pairs.

Madrid a toutefois obtenu que les banques espagnoles puissent comptabiliser dans leur capital "dur" les provisions "de précaution" que la banque d'Espagne leur impose de passer sur leurs bénéfices, ce qu'elles n'avaient pas eu le droit de faire lors des stress tests de juillet.

Cela leur permettra de réduire la somme qu'elles devront lever auprès des investisseurs.

Les Vingt-Sept ont par ailleurs évoqué samedi une réactivation des garanties offertes aux banques à l'automne 2008, au plus fort de la crise, pour leur permettre de trouver des financements à moyen et long terme, a-t-on appris de même source.

"La BCE fait ce qu'il faut pour les financements à court terme. Mais certaines banques commencent à éprouver des problèmes pour se financer sur le moyen et long terme", a dit l'une des sources.

"Donc, comme en 2008, ils (les ministres) réfléchissent à mettre en place des garanties sur le moyen et long terme", a ajouté la source.

Julien Toyer, avec John O'Donnell et Annika Breidthardt, édité par Marine Pennetier

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...