Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Devises : Nouvelle baisse pour l'euro sur mauvais chiffres.

Devises : Nouvelle baisse pour l'euro sur mauvais chiffres.

tradingsat

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne s'éloignait de nouveau de la barre symbolique des 10,30 dollar l'euro mercredi midi après une série de statistiques témoignant d'un approfondissement de la récession de la zone euro. Vers 13 heures 10, la devise de l'union monétaire du Vieux continent se tassait de 0,39% à 1,2938 dollar, une baisse plus marquée de 0,43% étant enregistrée contre le yen à 103,2 et le sterling (- 0,62% à 0,8089).

L'euro cédait également un peu de terrain contre le franc suisse, à 1,2097 franc l'euro (- 0,10%).

Les craintes qu'inspirent les pays périphériques de la zone euro pèsent toujours : “les investisseurs perdent patience quant à l'Espagne, qui n'a toujours pas fait appel au Mécanisme européen de stabilité (MES)”, indique Saxo Banque, condition sine qua non au déclenchement des rachats d'actifs annoncés par la BCE.

En outre, l'agenda statistique de la matinée était effectivement des plus sombres pour le Vieux continent, à commencer par l'indice d'activité globale du secteur privé PMI de Markit pour l'Eurozone : l'indice PMI flash s'est replié de 46,1 en septembre à 45,8 en octobre, signalant sa troisième baisse mensuelle consécutive. Exception faite de la hausse marginale de janvier 2012, l'activité globale n'a cessé de se contracter depuis septembre 2011. Cette baisse est de surcroît la plus marquée depuis juin 2009.

Par pays, l'Allemagne n'enregistre qu'un léger repli, mais la France fait de nouveau face à une forte contraction. Cependant, ce sont de nouveaux les pays de la périphérie qui enregistrent les plus faibles performances.

'Si la baisse du PIB ne s'annonce que modérée au troisième trimestre, la contraction pourrait s'accélérer au quatrième', s'inquiète Chris Williamson, économiste en chef de Markit. 'Les perspectives d'activité à douze mois n'ont pas été aussi faibles depuis début 2009, au plus fort de la crise provoquée par la chute de Lehman Brothers', a-t-il ajouté.

Pour ne rien arranger, l'indice Ifo mesurant le climat des affaires en Allemagne est ressorti à 100 en octobre, contre 101,4 en septembre et 102,3 en août. La composante mesurant la perception des conditions actuelles est passée de 110,3 en septembre à 107,3 ce mois-ci, mais celle des anticipations pour les six prochains mois s'est stabilisée à 93,2.

Ces mauvais chiffres surprennent les opérateurs qui tablaient plutôt sur une stabilisation de l'activité en Europe.

En début d'après-midi, selon l'agenda de la BCE, son président Mario Dragui discutera avec des parlementaires allemands du Bundestag. A l'issue des échanges, le patron de la BCE et le président du Bundestag, Norbert Lammert, répondront aux questions de la presse.

Notons que l'indice manufacturier PMI (mesuré par HSBC) pour la Chine semble, lui, en train de se redresser, avec un dernier chiffre plus de 49,1, contre moins de 47,9 la fois précédente. Chez Aurel BGC, on restait cependant prudent ce matin : “les nouvelles commandes et commandes à l'exportation sont encore en contraction mais sur un rythme nettement plus lent. L'emploi et les carnets de commandes se dégradent, en revanche, plus rapidement”, indiquaient les analystes

Afin de compléter le tableau général des indices PMI, les cambistes suivront de près ceux attendus des Etats-Unis cet après-midi.

Puis après la clôture des Bourses européennes, on attend le communiqué et la conférence de presse qui suivront la fin du comité de politique monétaire de la Fed, le FOMC, qui cette fois aura duré deux jours. Rappelons que des rumeurs couraient ces derniers jours quant à une éventuelle accélération des cadences à laquelle la Fed rachète des créances hypothécaires titrisées, soit actuellement 40 milliards de dollars par mois dans le cadre du QE3, hors opération d'arbitrage “twist 2”.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...