Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Dette et hausse de prix en ligne de mire pour heidelbergcement

Marché : Dette et hausse de prix en ligne de mire pour heidelbergcement

tradingsat

FRANCFORT (Reuters) - HeidelbergCement, le numéro trois mondial des matériaux de construction, a fait état jeudi d'un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes à la faveur de la clémence de l'hiver et d'une reprise économique plus marquée que prévu en Europe et aux Etats-Unis.

Le groupe allemand, l'un des principaux concurrents de Lafarge, a dégagé un résultat opérationnel avant dépréciations de 253 millions d'euros au premier trimestre, un chiffre en hausse de 47,5% par rapport à celui de la même période de l'an dernier.

Les analystes interrogés par Reuters avaient anticipé 244 millions d'euros.

Le chiffre d'affaires de HeidelbergCement a bondi de 19% sur la période, à 2,602 milliards d'euros contre un consensus de 2,452 milliards.

Le groupe a réaffirmé ses prévisions annuelles et déclaré qu'il concentrerait ses efforts au cours des prochains trimestres à la réduction de sa dette et de ses coûts et à la hausse des prix de ses produits dans un contexte de cherté de l'énergie et des matières premières.

Vers 9h50 GMT, le titre du groupe était quasiment inchangé (+0,04%), globalement en ligne avec l'indice des valeurs européennes de la construction (+0,06%).

L'action Lafarge, après des pertes initiales, prenait 1%. Le groupe français, dont le désendettement est aussi une priorité, a annoncé jeudi un résultat opérationnel inférieur aux attentes à cause de l'impact des troubles politiques en Egypte, et a révisé à la baisse de ses prévisions de croissance des volumes sur les marchés où il est présent.

Le secteur de l'industrie a tardé plus que d'autres à renouer avec la croissance, notamment dans des pays développés comme les Etats-Unis, mais la présence de HeidelbergCement dans des pays en croissance en Asie et en Europe de l'Est a permis au groupe allemand de faire mieux que ses pairs.

Mercredi, le suisse Holcim, deuxième cimentier mondial, avait annoncé des chiffres inférieurs aux attentes des marchés au premier trimestre, plombés par la hausse des coûts de l'énergie et des matières premières ainsi que par la force du franc suisse.

Josie Cox, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...