Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Demi-suspense avant la publication des chiffres de l'emploi us

Marché : Demi-suspense avant la publication des chiffres de l'emploi us

tradingsat

(Tradingsat.com) - Le CAC 40 va-t-il signer vendredi une 10ème baisse consécutive, situation inconnue depuis la création de l'indice en 1987 ? Difficile à dire à mi-séance, le recul du marché s'étant considérablement réduit (-0,37% à 3 308,2 points à 13h30) par rapport à l'ouverture (3219 points).

Dans le sillage de la chute brutale des indices américains, les investisseurs ont poursuivi ce matin dans les premiers échanges leurs ventes massives à Paris, avant de temporiser quelque peu, même si la volatilité reste vive.

Alors que la panique se focalisait ces derniers jours sur l'Espagne et l'Italie, des rumeurs relayées par l'agence Dow Jones selon lesquelles la BCE se serait renseignée sur les prix des obligations italiennes et espagnoles, laissant entendre qu'elle s'apprête à en acheter, ont pu constituer un soutien.

La suite de la tendance va dépendre maintenant en grande partie des chiffres du chômage américain attendus à 14h30. En pleine période de doute sur la croissance américaine, les investisseurs sont logiquement suspendus à cet indicateur. Selon les analystes d'Aurel BGC toutefois, il ne faut pas se faire d'illusion. « Le consensus anticipe 85 000, un chiffre nettement inférieur aux 150/200 000 créations d'emplois nécessaires pour stabiliser le taux de chômage », prévient le broker.

Du côté des valeurs, les scores positifs refont leur apparition. Natixis flambe ainsi de plus de 7 % à près de 3 euros. Tentant de faire abstraction du contexte de peur générale qui prévaut depuis 9 séances à Paris, les investisseurs semblent se concentrer à présent sur les résultats trimestriels publiés jeudi soir par la banque. Ainsi, le résultat net de 505 millions d'euros dévoilé par Natixis a dépassé le consensus (423 millions d'euros), grâce à une bonne contribution des réseaux de banque de détail et à une bonne résistance des métiers de banque de financement et d'investissement.

Suivent au palmarès, Peugeot (+4,9%), Alcatel-Lucent (+4,8%) ou encore Schneider Electric (+3,8%). Parmi les baisses, Unibail-Rodamco est lanterne rouge (-3,9% à 138 euros), tandis que les groupes d'énergie EDF (-2,6%) et GDF Suez (-2,2%) ou encore le pétrolier Total (-1,8%) évoluent également sous pression.

A noter toutefois la tentative de rebond de Vallourec (+1,5%) dans le secteur parapétrolier. Morgan Stanley a relevé sa recommandation sur le fabricant de tubes sans soudure de "Sous-pondérer" à "Pondération égale" en portant son objectif de cours à 77 euros, contre 68 euros précédemment.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...