Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Dégagements de précaution à wall street

Marché : Dégagements de précaution à wall street

tradingsat

(CercleFinance.com) - La crainte d'un défaut de paiement américain -suite au bras de fer entre Barack Obama et ses opposants républicaine- continue d'entretenir une certaine nervosité et de geler les initiatives (surtout de la part des acheteurs) à l'approche de la date butoir du 2 août.

Cette journée de mardi semblait bien partie pour se solder par un nouvel échec des négociations sur le plafond de la dette.

Wall Street a soudain perdu du terrain au cours des 90 dernières minutes alors que l'après-midi s'annonçait bien, le 'S&P' repassant dans le vert et le Nasdaq affichait jusqu'à +0,35% de gain.

Mais les dégagements de précaution l'emportaient en fin de journée avec un Dow jones en repli de -0,73% (General Electric chutant de -2,2%) et un 'S&P' qui recule de -0,4% et en termine pratiquement au plus bas du jour.

Le Nasdaq a lâché prise au cours du dernier quart d'heure après avoir passé l'essentiel de la séance dans le vert: il s'effrite de -0,1% malgré la hausse d'Apple qui franchit le cap des 400$ (+1,25% à 403$) et l'envolée de Baidu (+5%) et celui attendu sur Broadcom (+9,4%) après publication de ses bons trimestriels lundi soir.

Les replis étaient les plus nombreux avec Netflix -5,2%, Illumina -3,5%, Sears -3,3%, Nvidia -2,3%, Joy Global -2,2%, Expeditors -1,7%. Le Nasdaq aurait pu terminer positif avec l'envol de +6% d'Amazon ou Dreamworks en transactions hors séance, grâce à des profits supérieurs de 20% aux estimations. Amazon voit son bénéfice par action reculer mais il s'élève à 0,41$ contre 0,35 anticipé... et le groupe anticipe une hausse de 15 à 20% de son chiffre d'affaires au 3ème trimestre 2011.

Les chiffres contrastés publiés en cours d'après-midi aux Etats Unis n'ont pas contribué à renforcer les convictions des uns ou des autres.

Les investisseurs ont peu réagi à la parution d'un bon indice de confiance du consommateur américain: le baromètre du Conference Board est ressorti à 59,5 en juillet, contre 57,6 en juin, alors que les économistes l'attendaient plutôt en baisse autour de 56.

En revanche, les ventes de logements neufs aux États-Unis ont diminué de 1% à 312.000 unités en rythme annualisé en juin 2011, alors que les analystes anticipaient une hausse à un peu plus de 320.000 unités. Les prix des logements ont progressé de +1% en mai, ce qui est conforme à la cyclicité saisonnière et ne traduit pas de véritable accélération.

Le Dollar reste sous pression ce soir face à l'Euro qui grimpe de +0,9%, au contact de la résistance majeure des 1,4500/1,4520$.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI