Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Déception après les "minutes" de la fed

Marché : Déception après les "minutes" de la fed

Déception après les Déception après les

(Tradingsat.com) - La publication des "Minutes" de la Fed hier soir ont douché les espoirs de mesures additionnelles à court terme pour soutenir une économie américaine pourtant en ralentissement. La déception est palpable sur les marchés européens, en baisse marquée à la mi-séance.

"La publication du compte rendu du Comité de politique monétaire de la Fed illustre les difficultés de l'institution pour aider la reprise économique alors que ses outils s'épuisent. Si elle constate une poursuite de la croissance américaine à un rythme modéré, elle admet que celle-ci est en phase de ralentissement et non d'accélération comme elle l'espérait en début d'année", explique un analyste de la place.

On suivra notamment cet après-midi aux Etats-Unis les inscriptions hebdomadaires au chômage, attendues à 376 000.

A la Bourse de Paris, le CAC 40 cède 0,6% à 3 139 points. Capgemini signe la plus forte baisse (-4,3%), plombé par une note du Credit Suisse et l'avertissement du groupe indien Infosys. Par ailleurs, Alcatel-Lucent, PPR et Bouygues cèdent plus de 2%, avec l'ensemble du secteur bancaire.

Quelques hausses néanmoins, à commencer par Carrefour, dont le titre progresse de 7,5% à 14,2 euros. Le distributeur a publié des ventes en ligne au second trimestre mais s'est dit "confortable" avec le consensus actuel des analystes concernant son résultat opérationnel courant 2012, compris entre 2,03 et 2,09 milliards d'euros.

Vivendi prend également 3%, soutenu par une note de Fitch, tandis que Peugeot gagne 0,6% après avoir annoncé la suppression de 8.000 emplois en France et la fermeture de son usine d'Aulnay-sous-Bois dans le cadre de son plan de restructuration visant à renouer avec un cash flow opérationnel à l'équilibre à la fin 2014.

Sur le SRD, Havas se distingue (+5%) alors que son principal actionnaire Groupe Bolloré a accepté de céder sa participation de 26,4% dans Aegis au japonais Dentsu au prix de 240 pence par action, soit environ 915 millions d'euros.

La monnaie unique a sombré sous le seuil de 1,22$ pour la première fois depuis deux ans, dans un marché plombé par un regain d'inquiétudes sur la vigueur de la croissance économique mondiale.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...