Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Décélération marquée dans les services en juin

Marché : Décélération marquée dans les services en juin

Décélération marquée dans les services en juinDécélération marquée dans les services en juin

PARIS (Reuters) - La croissance de l'activité du secteur des services en France a subi en juin sa plus forte décrue depuis au moins 13 ans, en raison notamment d'un fléchissement des nouvelles affaires, montrent mardi les résultats définitifs de l'enquête mensuelle de Markit auprès des directeurs d'achats.

L'indice d'activité PMI du secteur est revenu à 56,1, son plus bas niveau depuis décembre, contre 62,5 en mai. Une première estimation le 23 juin l'avait donné à 56,7.

Cette baisse est la plus forte enregistrée d'un mois sur l'autre depuis la création de l'enquête en 1998.

L'indice PMI composite, qui regroupe services et industrie manufacturière, a reculé à 54,9 (flash: 55,4; mai: 60,3).

Si les résultats de l'enquête traduisent une poursuite de la croissance des nouvelles affaires, pour le 23e mois consécutif, cette croissance est revenue à son rythme le plus faible depuis novembre.

Cette décélération n'empêche pas la poursuite de la hausse des effectifs dans les entreprises interrogées même si le taux de création de postes est désormais marginal: cette composante, à 50,2, est désormais très proche du seuil séparant expansion et contraction.

Les perspectives d'activité à un horizon d'un an restent favorables, précise Markit, mais le degré d'optimisme des entreprises se situe à son plus bas niveau depuis près de deux ans.

"Ces derniers résultats soulèvent des inquiétudes quant à la bonne tenue de la croissance française au second semestre", a commenté Jack Kennedy, économiste de Markit. "Toutefois, compte-tenu des fortes valeurs de l'indice enregistrées en avril et en mai, le taux de croissance trimestriel du PIB devrait être solide au deuxième trimestre."

"L'essoufflement de la croissance de l'emploi en juin souligne de nouveau la fragilité du marché du travail, tendance qui incitera certainement les consommateurs français à limiter leurs dépenses au cours des prochains mois", ajoute-t-il.

Marc Angrand, édité par Yves Clarisse

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI