Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Croissance ralentie mais meilleure que prévu en chine

Marché : Croissance ralentie mais meilleure que prévu en chine

Croissance ralentie mais meilleure que prévu en chineCroissance ralentie mais meilleure que prévu en chine

par Aileen Wang et Kevin Yao

PEKIN (Reuters) - L'économie chinoise a connu une croissance ralentie mais meilleure qu'attendu au deuxième trimestre, ce qui apaise les craintes d'un atterrissage brutal et conforte la détermination de Pékin à lutter contre une inflation obstinément élevée.

Porté par une demande intérieure et un investissement forts, le produit intérieur brut (PIB) chinois a progressé de 9,5% au deuxième trimestre sur une base annuelle, alors que les économistes attendaient une croissance de 9,4%.

Ceci représente toutefois le rythme de croissance le plus faible depuis le troisième trimestre 2009, quand l'économie mondiale sortait à peine de la récession la plus sévère depuis 80 ans.

Mais un ralentissement était attendu et même bienvenu en Chine, où l'inflation a atteint 6,4% en juin, son plus haut depuis trois ans.

La situation mondiale "complexe et volatile" - entre crise de la dette en Europe et essoufflement de la croissance américaine - a pesé sur les exportations, explique le Bureau chinois des statistiques.

Mais la consommation intérieure est restée solide, contribuant à la croissance du PIB au premier semestre à hauteur de 4,6 points de pourcentage.

La production industrielle a en outre augmenté de 15,1% en juin par rapport à un an plus tôt, sa plus forte progression depuis mai 2010, surpassant les attentes du marché qui escomptait une hausse de 13,1%.

"Ce sont là de très bons chiffres", commente Liu Li-Gang, économiste chez ANZ à Hong Kong. "C'est sans doute la raison pour laquelle la banque centrale a augmenté ses taux d'intérêt la semaine dernière. Ils montrent qu'elle ne craint pas un ralentissement significatif de l'économie".

Le Premier ministre chinois Wen Jiabao et le gouverneur de la banque centrale chinoise ont promis lundi de faire de la lutte contre l'inflation leur priorité, tout en évitant de provoquer d'importantes fluctuations de la croissance économique.

D'après Li Daokui, membre du comité de politique monétaire de la banque centrale chinoise, l'inflation pourrait avoisiner 4,8% sur l'année.

Natalie Huet pour le service français, édité par Danielle Rouquié

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI