Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Coup d'arrêt aux créations d'emploi aux etats-unis en août

Marché : Coup d'arrêt aux créations d'emploi aux etats-unis en août

Coup d'arrêt aux créations d'emploi aux etats-unis en aoûtCoup d'arrêt aux créations d'emploi aux etats-unis en août

Lisa Mutikani

WASHINGTON (Reuters) - Les créations d'emplois aux Etats-Unis ont marqué un coup d'arrêt en août, le moral chancelant des ménages ayant pesé sur les décisions des entrepreneurs, ce qui devrait raviver les attentes d'une intervention de la Réserve fédérale en soutien à l'économie.

Le mois dernier, les créations d'emplois non-agricoles ont été nulles, selon le département du Travail. Les économistes anticipaient en moyenne 75.000 créations d'emplois.

Les chiffres révisés de juin et juillet font quant à eux état d'au total 58.000 créations d'emplois non-agricoles de moins qu'en premières estimations.

Malgré le coup d'arrêt aux créations d'emplois, le taux de chômage est resté inchangé d'un mois sur l'autre à 9,1%, conformément aux attentes des analystes.

"En août, on a eu un Congrès en pleine implosion, un abaissement de la note américaine et un ouragan. C'était un environnement plutôt rude pour la confiance et la consommation, encore plus pour les employeurs", rappelle Greg Salvaggio de Tempus Consulting, à Chicago.

"Il semble logique que les chiffres aient été mauvais. Mais c'est un peu surprenant qu'ils aient été si mauvais", estime-t-il.

En réaction à cette statistique, Wall Street a ouvert en nette baisse. Dans les premiers échanges, le Dow Jones se repliait de 1,77%, le S&P 500, cédait 1,90% et le composite du Nasdaq reculait de 1,79%.

Les Bourses européennes accentuaient leur baisse. Vers 13h40 GMT, l'indice FTSEurofirst 300 reculait de 2,99% tandis que l'indice parisien CAC 40 cédait 3,84%.

Les prix des obligations américaines et allemandes à dix ans bondissaient, confortant leur statut de valeur refuge.

Le rendement du Bund est ainsi passé sous la barre des 2%, tandis que le rendement des obligations du Trésor américain à 30 ans a atteint son plus bas niveau depuis février 2009.

"À LA FRONTIÈRE DE LA RÉCESSION"

Le président américain Barack Obama doit présenter jeudi dans un discours à la nation un plan pour l'emploi.

Les faibles chiffres d'août pourraient également accentuer la pression sur les responsables de la Réserve fédérale américaine, dont de nombreux investisseurs attendent des mesures supplémentaires de soutien à l'économie.

"On peut difficilement avoir une meilleure illustration du fait que les Etats-Unis sont à la limite de la récession", commente Bruno Cavalier, responsable de la recherche économique chez Oddo Securities.

"Cela remet une pression supplémentaire sur les responsables des politiques économiques pour redonner un peu de soutien et donc de confiance dans l'économie", estime-t-il.

Même si les créations d'emploi aux Etats-Unis se sont ralenties, il ne ressort toutefois pas que les entreprises aient réagi à l'assombrissement de la conjoncture par des licenciements. Cela fait en effet plusieurs semaines maintenant que les inscriptions au chômage sont stables autour de 400.000.

"Nous ne nous attendons pas à ce que l'économie s'effondre, mais plutôt qu'elle s'affaisse et titube", commente Patrick O'Keefe, directeur de la recherche économique pour la société comptable J.H. Cohn.

Natalie Huet pour le service français, édité par Catherine Monin

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI