Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Correction - la chaleur favorise la consommation de bière

Marché : Correction - la chaleur favorise la consommation de bière

Correction - la chaleur favorise la consommation de bièreCorrection - la chaleur favorise la consommation de bière

Correction: au 1er paragraphe, bien lire que la consommation pourrait dépasser sa moyenne des cinq dernières années et non augmenter pour la première fois en cinq ans.

PARIS (Reuters) - Les températures élevées du printemps ont fait bondir les ventes de bière en France où la consommation pourrait dépasser sa moyenne des cinq dernières années si l'été devait être aussi chaud, estime l'association des brasseurs.

Depuis le début de l'année les ventes de bière ont progressé de 2,7%, à la faveur notamment d'un mois d'avril exceptionnellement chaud. La progression atteint 3,4% pour les ventes en grande distribution et 0,6% dans les cafés.

"La consommation en avril a été proche des moyennes d'un mois de juin", a expliqué mardi à la presse Pascal Chèvremont, délégué général de Brasseurs de France qui regroupe 75% des bières produites dans le pays.

"On ne se fixe pas d'objectifs. On espère cependant que la consommation sera au-dessus de 20 millions d'hectolitres pour cette année", a-t-il ajouté en soulignant que le facteur météo était une composante majeure de la variabilité de la consommation de bière.

La France, premier exportateur mondial de malt, est en Europe un faible consommateur de bière avec 20 millions d'hectolitres consommés en moyenne par an.

Les Français boivent en moyenne environ 30 litres par an, loin derrière les 110 litres absorbés par leurs voisins allemands et six fois moins que les champions européens que sont les Tchèques avec 180 litres par an.

Mais si le beau temps favorise la consommation de bière, il malmène la future récolte de la matière première de base pour la fabrication de bière, l'orge de brasserie.

Ses prix ont progressé de plus de 50% en un peu plus d'un mois, s'est inquiété Pascal Chèvremont, qui n'a pas exclu une hausse des prix dans les prochains mois.

Abdoul-Karim Cissé, édité par Valérie Parent

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI