Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Cor-hausse des marchés européens grâce aux statistiques du jour

Marché : Cor-hausse des marchés européens grâce aux statistiques du jour

Cor-hausse des marchés européens grâce aux statistiques du jourCor-hausse des marchés européens grâce aux statistiques du jour

Correction. Bien lire au premier parapgraphe "une baisse moins forte que prévu de l'indice PMI".

(Reuters) - Les Bourses européennes ont clôturé en territoire positif jeudi, bénéficiant de statistiques américaines jugées encourageantes: une hausse des inscriptions hebdomadaires au chômage, mais une baisse de la moyenne mobile sur quatre semaines, des promesses de ventes dans l'immobilier au plus haut d'un an et demi et une baisse moins forte que prévu de l'indice PMI des directeurs d'achat de Chicago.

A Wall Street, les indices sont toujours bien orientés à la mi-séance, les statistiques du jour éclipsant les résultats mitigés d'une adjudication de papier italien qui a affiché des rendements en baisse, mais toujours élevés.

L'Italie a en effet payé moins cher jeudi pour emprunter, mais les investisseurs ont néanmoins exigé un rendement proche de 7% pour acheter ses obligations à 10 ans, un coût que la troisième puissance économique européenne ne semble pas pouvoir supporter indéfiniment.

En Europe, le FTSEurofirst 300 a clôturé en hausse de 0,69%. Le CAC 40 a gagné 1,84% à 3.127,56 points, tandis que le DAX a avancé de 1,34% à 5.848,78 points et que le Footsie 100 a pris 1,08% à 5.566,77 points.

L'indice des ressources naturelles affiche une hausse de 0,81% et celui de la chimie de 1,44%.

A Wall Street, le Dow Jones prenait 0,31% à 12.189,10 points. Le Standard & Poor's, plus large, gagnait 0,33% à 1.253,77 points tandis que le composite du Nasdaq avançait de 0,27% à 2.597,07 points.

Le titre Amazon.com perd près de 3% à la mi-séance en réaction à une note de Goldman Sachs suggérant que la croissance trimestrielle du chiffre d'affaires du distributeur en ligne pourrait être légèrement inférieure aux attentes.

La Banque centrale européenne (BCE) a acheté deux fois dans la journée des obligations italiennes en petites quantités sur le marché secondaire, à l'issue d'une l'adjudication du Trésor italien relativement décevante en terme de volume, ont déclaré des traders.

Le rendement du 10 ans italien gagnait sept points ressortait à 7,07% vers 16h50 contre 7,17% environ juste avant l'adjudication.

Le contexte d'aversion au risque bénéficie aux Gilts britanniques à 10 ans, qui font figure de valeur-refuge face à la dette italienne. Leurs rendements ont parallèlement touché un nouveau plus bas record à 1,960%.

Les Treasuries américains évoluent en baisse dans des volumes d'échanges très faibles, comme sur l'ensemble des places en cette période de fêtes.

L'euro est passé jeudi sous la barre de 1,29 dollar pour la première fois depuis quinze mois, après l'adjudication de dette italienne aux résultats mitigés.

La monnaie unique a glissé jusqu'à 1,2856 dollar, selon des données Reuters, un niveau inédit depuis septembre 2010, avant de rebondir autour de 1,2950 vers 17h00 GMT.

L'euro a aussi touché un plus bas de dix ans contre le yen pour la deuxième journée consécutive, à 100,03 yens, avant de remonter autour de 100,60.

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...