Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Commandes en vue pour eurocopter, vraie reprise en 2012

Marché : Commandes en vue pour eurocopter, vraie reprise en 2012

Commandes en vue pour eurocopter, vraie reprise en 2012Commandes en vue pour eurocopter, vraie reprise en 2012

par Cyril Altmeyer

LE BOURGET (Reuters) - Eurocopter s'attend à plusieurs commandes de 20 à 30 unités d'ici la fin de l'année, marquant un signe clair du retour des investissements des opérateurs avant une franche reprise du marché en 2012, a déclaré mercredi son directeur général Lutz Bertling.

Le premier constructeur mondial d'hélicoptères civils a constaté depuis deux mois une contraction du marché de l'occasion et une hausse de ses négociations commerciales, a-t-il ajouté.

"On commence à constater la reprise du marché et nous attendons toujours une véritable reprise (du marché civil) en 2012", a dit Lutz Bertling à des journalistes au salon aéronautique du Bourget.

"Entre maintenant et la fin de l'année, nous aurons plusieurs nouveaux contrats de 10 à 30 appareils, ce qui est un véritable signe que les opérateurs recommencent à investir dans l'augmentation ou le remplacement de leurs flottes".

A plus long terme, dans les années 2020, Eurocopter envisage de s'attaquer au marché des vols court-courriers, espérant proposer des hélicoptères capables de transporter entre 30 et 50 passagers.

Lutz Bertling a dit percevoir un potentiel sur ce marché, lié à l'encombrement croissant des aéroports dû à la hausse exponentielle du trafic.

"Un avion de transport régional a exactement le même créneau qu'un très gros porteur. La seule différence est que l'un transporte 50 passagers, l'autre 500", a-t-il observé.

"Les aéroports n'auront pas suffisamment de créneaux et la croissance des infrastructures ne pourra pas suivre la croissance du trafic", a-t-il ajouté.

Eurocopter compte également se développer sur le secteur très porteur du transport par hélicoptère vers les plates-formes pétrolières et gazières, dont il vise 60% d'ici cinq à dix ans sur tous les segments.

La filiale d'EADS ne détient actuellement qu'un quart du marché des hélicoptères de taille moyenne, dominé par son rival anglo-italien AgustaWestland (groupe Finmeccanica), mais contrôle déjà 60% de celui des hélicoptères lourds.

Dans le golfe du Mexique, les hélicoptères légers, les plus agiles, gagnent des parts de marché, a ajouté Lutz Bertling.

Eurocopter a annoncé en mars le rachat de l'équipementier aéronautique canadien Vector Aerospace pour environ 625 millions de dollars canadiens (450 millions d'euros), la plus importante acquisition jamais réalisée par EADS qui cherche à se renforcer sur le crucial marché nord-américain.

Edité par Benoit Van Overstraeten

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI