Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Citi 'relativement pessimiste' sur les perspectives

Marché : Citi 'relativement pessimiste' sur les perspectives

tradingsat

(CercleFinance.com) - Citi se dit 'relativement pessimiste' sur les perspectives de l'économie mondiale et maintient son scénario central tablant sur une prochaine sortie de la République hellénique de la zone euro.

'Nous prévoyons un départ de la Grèce de l'euro ('Grexit') en date du 1er janvier 2013, car il est préférable de changer de monnaie au début d'un exercice calendaire, mais cela pourrait se concrétiser à n'importe quel moment à compter du mois de juillet 2012', a prévenu Guillaume Menuet, le directeur de la recherche économique pour l'Europe occidentale chez Citi, lors d'une rencontre avec la presse.

Dans ces conditions, la Grève verrait son PIB se contracter de 10,1% l'an prochain, après avoir déjà subi une chute de l'activité 7,4% en 2012, selon les dernières prévisions établies par l'économiste.

S'il prévoit une résolution de la crise de la zone euro courant 2013, notamment grâce à une baisse des taux de la BCE et à la création d'un système européen de garantie des dépôts, Guillaume Menuet estime que le Vieux Continent n'est pas encore sorti de l'ornière.

'Il va probablement falloir encore trois ou quatre années de désendettement avant de parvenir à une stabilisation de l'économie', a-t-il prévenu.

Pour le stratège, les marchés financiers ont établi des projections de croissance trop optimistes sur l'économie mondiale au cours des six derniers mois.

'Il faut que le consensus redescende pour que l'on puisse assister à une revalorisation des marchés. Il y a aujourd'hui un manque de confiance évident', a-t-il souligné, prenant pour exemple l'attentisme de la clientèle d'entreprise de Citi.

Pour Tina Fordham, la responsable de l'analyse politique chez Citi, cette situation signifie que Barack Obama va devoir batailler ferme pour sa réélection à l'automne.

'Si les chiffres de l'emploi continuent de se dégrader, Obama va avoir une lourde pression sur ses épaules', a-t-elle prévenu lors du déjeuner.

D'après l'analyste, la crise financière de 2008 a ouvert une période qui va se caractériser par la montée des partis radicaux et un blocage politique ('gridlock') inhérent.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...