Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Chute des commandes de biens durables aux etats-unis

Marché : Chute des commandes de biens durables aux etats-unis

Chute des commandes de biens durables aux etats-unisChute des commandes de biens durables aux etats-unis

par Lucia Mutikani

WASHINGTON (Reuters) - Les commandes de biens durables aux Etats-Unis ont lourdement chuté au mois d'août, assombrissant les perspectives de la croissance américaine malgré des signes d'amélioration du côté du chômage.

Le département du Commerce a annoncé jeudi que les commandes de biens durables avaient chuté de 13,2% le mois dernier, Alors que les économistes attendaient un recul de 5% seulement.

Il s'agit de leur baisse la plus marquée depuis janvier 2009, qui reflète cependant avant tout une faible demande d'avions et de voitures. Hors transports, les commandes de biens durables ont baissé de 1,6%, mais le marché tablait sur une hausse de 0,3%.

Les commandes d'équipements de transport ont chuté de plus d'un tiers (-34,9%), Boeing n'ayant enregistré qu'une seule commande d'avion au mois d'août, contre 260 en juillet.

Les commandes hors défense et aéronautique, considérées comme un bon baromètre de l'investissement des entreprises, ont cependant affiché une progression de 1,1% après deux mois de repli.

Ces données soulignent la faiblesse de la conjoncture aux Etats-Unis, où le rythme de croissance du deuxième trimestre a été ramené à 1,3%, au lieu de 1,7% attendu, plombé cet été par la grave sécheresse dans le Middle West. Elles sapent les espoirs de reprise de l'activité pour le trimestre en cours.

"C'est la preuve que la partie industrielle de l'économie peine et, en fait, se contracte. Les commandes sont tellement déterminantes pour la suite", dit Tim Ghriskey, responsable de l'investissement chez Solaris Group à Bedford Hills (New York).

L'industrie, qui a été le principal moteur de la reprise après la récession de 2007-2009, est à nouveau affectée par la faiblesse de la demande intérieure et extérieure.

La crainte que le Congrès ne s'entende pas sur un compromis budgétaire pour l'année 2013 nourrit aussi la frilosité des entrepreneurs américains en matière d'embauche.

Pour autant, le département du Travail a annoncé jeudi que les inscriptions au chômage étaient tombées la semaine dernière à leur plus bas niveau des deux derniers mois, à 359.000 inscriptions contre 385.000 la semaine précédente.

La moyenne mobile sur quatre semaines de ces inscriptions au chômage, meilleur indicateur de la tendance du marché du travail, a baissé pour la première fois en cinq semaines.

Le département du Travail a également fait savoir que l'économie américaine avait probablement créé 386.000 emplois de plus que précédemment estimé sur l'année écoulée jusqu'à mars 2012.

Les données définitives seront publiées au début février. Mais l'estimation préliminaire fait ressortir 453.000 créations de postes de plus qu'annoncé dans le secteur privé mais 65.000 de moins dans le secteur public.

Par secteur, les créations d'emploi ont été 145.000 de plus qu'annoncé dans le commerce, les transports et les services aux collectivités, et 85.000 de plus dans la construction, mais 25.000 de moins dans l'industrie manufacturière.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI