Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Christine lagarde en tournée mondiale pour sa candidature au fmi

Marché : Christine lagarde en tournée mondiale pour sa candidature au fmi

Christine lagarde en tournée mondiale pour sa candidature au fmiChristine lagarde en tournée mondiale pour sa candidature au fmi

BRASILIA (Reuters) - La ministre française des Finances Christine Lagarde s'est rendue lundi au Brésil dans l'espoir de décrocher le soutien de l'une des plus influentes économies émergentes pour sa candidature à la direction du Fonds monétaire international (FMI).

L'appui de la première économie d'Amérique latine, qui semble désormais probable, pourrait renverser la tendance dans le pays émergents, pour le moment plutôt en défaveur d'une candidature européen.

Le Brésil est la première étape d'un voyage organisé dans l'urgence et qui conduira Christine Lagarde en Inde, en Chine, en Russie et en Arabie saoudite.

"Je viens évidemment ici pour expliquer ma candidature (...) et je suis également ici pour entendre ce que les dirigeants brésiliens attendent du fonds et de son directeur général", a déclaré Christine Lagarde à son arrivée au Brésil.

Le seul autre candidat pour l'instant déclaré est le gouverneur de la banque centrale du Mexique, Agustin Carstens.

Après la démission de Dominique Strauss-Kahn à la tête du FMI, certains pays émergents ont ouvertement critiqué la position des dirigeants de l'Union Européenne qui ont estimé que le prochain directeur général du FMI doit être européen, comme le veut une tradition officieuse qui remonte à la création du Fonds, à la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

Le ministre sud-africain des Finances Pravin Gordhan a estimé que le soutien apporté par les pays riches à la candidature de Christine Lagarde va à l'encontre de la volonté affichée par les pays du G20 d'ouvrir la sélection à d'autres types de candidats.

Le ministre brésilien des Finances Guido Mantega avait lui aussi déclaré que le prochain patron du FMI doit être choisi en fonction de ses compétences et non de sa nationalité.

Le Brésil n'a pas officiellement pris parti pour un candidat en particulier mais des sources gouvernementales ont révélé que Christine Lagarde pourrait obtenir le soutien brésilien si elle s'engage à soutenir des réformes accordant davantage de pouvoirs aux émergents dans les décisions du FMI.

Selon eux, elle aurait l'avantage sur son concurrent mexicain, qui se rendra mercredi au Brésil pour promouvoir sa candidature.

La décision du FMI sera prise avant le 30 juin.

Raymond Colitt, Catherine Monin pour le service français, édité par Nicolas Delame

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...