Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Christian noyer rassurant sur la santé des banques françaises

Marché : Christian noyer rassurant sur la santé des banques françaises

Christian noyer rassurant sur la santé des banques françaisesChristian noyer rassurant sur la santé des banques françaises

PARIS (Reuters) - Les banques françaises sont solides et ont les moyens de supporter le coût de la crise grecque, a déclaré mardi Christian Noyer, membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE), en souhaitant une harmonisation accrue des règles comptables.

Il a par ailleurs plaidé en faveur de l'adoption par tous les pays européens d'une "règle d'or" sur l'équilibre des finances publiques, une disposition qui relève selon lui du "bon sens".

Dans sa première intervention publique depuis les derniers rebondissements de la crise de la dette en zone euro, Christian Noyer a estimé sur BFM TV que les turbulences récentes des marchés financiers devraient s'apaiser.

"Je fais l'hypothèse que tout ça va se calmer", a-t-il dit, en qualifiant d'"absurdes" les rumeurs qui ont circulé sur une possible dégradation de la note souveraine de la France et en rappelant les décisions prises au cours des dernières semaines par les banques centrales et par les gouvernements.

Interrogé sur la santé des banques, Christian Noyer a répondu ne pas comprendre les récentes déclarations de Christine Lagarde, la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), appelant les établissements européens à augmenter leur capital.

"Les banques françaises sont solides, elles sont bien capitalisées, elles ont une gestion de leurs risques qui est très stricte", a dit Christian Noyer, également gouverneur de la Banque de France, assurant qu'il n'y avait "aucune inquiétude à avoir".

S'exprimant le week-end dernier lors des rencontres annuelles de la Réserve fédérale américaine, Christine Lagarde avait plaidé pour une recapitalisation "substantielle" des établissements européens.

LA RÈGLE D'OR, "OTAGE D'UN DÉBAT POLITIQUE"

Pour Christian Noyer, "ou alors elle était très mal informée par ses services du FMI, c'est une possibilité, ou alors elle ne pensait pas du tout aux banques françaises mais à d'autres pays en Europe".

Les doutes sur la santé des banques françaises ont aussi été alimentées par les critiques de l'Institut international des normes comptables (IASB) sur les méthodes utilisées par certaines banques pour valoriser les titres de dette publique grecque.

Des critiques qui viseraient spécifiquement BNP Paribas et CNP Assurances en France.

"Les banques françaises ont appliqué les normes comptables internationales", a dit Christian Noyer. "Elles ont appliqué strictement la décote qui était prévue par le plan grec et elles l'ont fait avec l'accord de leurs commissaires aux comptes."

Il émis le souhait d'une harmonisation des pratiques en la matière à l'échelon européen.

Pour le gouverneur de la Banque de France, l'adoption d'une règle d'or visant à assurer l'équilibre des finances publiques dans chacun des pays européens relève du "bon sens".

S'inspirant du modèle choisi par l'Allemagne, la France et l'Espagne ont annoncé ces derniers mois leur intention d'inscrire cette règle dans leur constitution.

En France, une telle réforme nécessite toutefois de réunir une majorité qualifiée des trois cinquièmes au Congrès, ce qui est loin d'être acquis et fait du texte l'un des principaux enjeux du débat politique droite-gauche depuis plusieurs semaines.

"Compte tenu des engagements que nous avons pris dans les traités européens et compte tenu de ce qu'est notre situation budgétaire, une 'règle d'or' pour tous les pays européens, c'est le bon sens", a dit Christian Noyer.

Il a regretté que la réflexion sur la règle "soit devenue l'otage d'un débat politique" mais il a pris acte du fait que "tous les partis de gouvernement semblent d'accord pour respecter les cibles de réduction du déficit".

Jean-Baptiste Vey et Marc Angrand, édité par Yves Clarisse

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...