Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Cac en légère hausse malgré tension des taux et $

Marché : Cac en légère hausse malgré tension des taux et $

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après plus de 5 heures de stagnation de part et d'autre du seuil des 3.050Pts, le CAC40 qui s'effritait de -0,5% vers 12H30 en termine sur un gain limité de +0,5% à 3.064Pts (et qui se trouve déjà réduit de moitié en transactions hors séance).

Jean Claude Junker a jeté un froid vers 17H30 en rappelant que le taux d'endettement de l'Allemagne est supérieur à celui de l'Espagne (et reste très comparable à celui de la France). Le DAX a clôturé en repli de -0,35% et le FTSE termine inchangé tandis que Milan et Madrid grapillent +0,8%, ce qui permet à l'Euro-Stoxx50 d'afficher un score flatteur de +0,65%, lequel est loin de refléter le peu d'inspiration et de motivation des acheteurs.

A Wall Street, les 3 principaux indices reculent de -0,5% respectivement après avoir opportunément réduit leurs pertes à -0,2% vers 17H35, ce qui a permis au CAC40 de ne pas en terminer sur un score quasi nul, ce qui pu apparaître logique vu le creusement du 'spread' franco allemand avec un écart historique de 185Pts de base ce soir (les OAT affichent 3,70% de rendement).

Toutes ces tensions pesaient sur l'Euro qui glissait vers 1,3450$ en Asie. Mais en vertu d'un scénario désormais bien rôdé, les contrats sur indices subissaient une forte pression baissière en préouverture... et puis, dès 9H03, avec la reprise des cotations sur les 'ETF', voilà que le marché inversait radicalement la vapeur et grimpait de +2% en ligne droite en 90 minutes.

C'est à chaque fois l'Euro qui se trouve à l'origine d'un rebond salvateur: il se redresse juste avant que des supports importants ne soient cassés sur les indices boursiers.

L'Euro qui évoluait non loin des 1,3430 vers 9H se retrouvait miraculeusement propulsé vers 1,3550$ deux heures plus tard. L'euro reperd ce soir 0,2% à 1,3495$.

Les raisons de l'embellie initiale demeurent quelque peu mystérieuses: une pincée d'intervention de la BCE sur l'Italie par ci, une pincée du rumeurs concernant l'assouplissement des positions allemandes sur les moyens d'action de la BCE et l'affaire est faite.

Et tout le monde se rassure à non compte puisque 'le marché ne semble pas vouloir enfoncer le seuil des 3000 points sur le CAC', estime un professionnel.

Les opérateurs ne peuvent toutefois pas s'empêcher de retourner les mêmes questions dans leurs têtes, sur la dégradation de la situation économique et politique en France puis chez ses voisins européens.

Eurostat a publié dans la matinée plusieurs statistiques très suivies par les stratèges: le taux d'inflation a atteint 3% dans la zone euro en base annuelle au mois d'octobre, un rythme stable par rapport à septembre.

Par ailleurs, l'économie espagnole affiche une croissance nulle au troisième trimestre par rapport au deuxième, selon des données définitives annoncées par l'Institut national des statistiques (Ine).

En outre, le nombre de chômeurs britanniques atteint son plus haut niveau depuis 1994, lors du trimestre écoulé.

Aux Etats Unis, l'indice des prix pour le mois d'octobre à 14h30 est ressorti inchangé comme prévu (-0,1% en données brutes, +0,1% hors pétrole et inflation).

La production industrielle américaine a progressé de +0,7% sur la même période (elle était anticipée en hausse de 0,4%) Les stocks de pétrole hebdomadaires ont continuer à se contracter légèrement ce qui a propulsé le baril de WTI bien au-delà de la barre des 100$, jusque vers 102 (+2,6%).

Sur le front des valeurs, Vivendi grimpait de 5,6% à 16,34 euros après avoir dévoilé un chiffre d'affaires de près de 6,8 milliards d'euros au troisième trimestre, là où le consensus attendait 6,7 milliards: l'activité est très satisfaisante dans le secteur de l'édition musicale et des jeux video, la téléphonie se développe rapidement au Mexique.

Pour gagner de l'argent en ce mercredi, il fallait détenir des actions commençant par un 'V' puisque Vallourec termine 2ème du classement avec +1,85%, Vinci 3ème avec +1,83% et Véolia 4ème avec +1,7%.

Air France-KLM perdait symétriquement -6% à 4,06 euros, tandis qu'Oddo a abaissé son objectif de cours sur la valeur de 7,9 à 6,5 euros, évoquant une 'prise de conscience de l'état d'urgence' au sein du groupe avant l'arrivée d'Alexandre de Juniac à la direction générale, ce soir.

Au sein du CAC40, EDF (-4,36%) est lourdement impacté par le programme socialiste en matière de gestion du dossier nucléaire. Peugeot (-1,4%) est affecté par la rechute des ventes en octobre (et Michelin a chuté de -2,1%), Lafarge reperd -1,2% (nouvelle séance de repli pour le cimentier qui pâtit comme la plupart des valeurs 'BTP' de la disparition du dispositif Sellier).

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI