Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Bonne séance des indices us avant l'emploi

Marché : Bonne séance des indices us avant l'emploi

tradingsat

(CercleFinance.com) - Pas de clôture au plus haut pour les indices US en ce jeudi, peut être un peu de prudence en cette veille de publication des chiffres de l'emploi du mois de février (200.000 créations attendues).

Le profil de la séance à Wall-Street a reproduit le schéma observé sur les places européennes durant 90% de la séance mais au lieu d'accélérer à la hausse au cours de la dernière demi-heure, la vélocité haussière s'est un peu éteinte et les acheteurs ont semblé perdre la main.

Cela reste tout de même une bonne séance de hausse puisque le Nasdaq grimpe de +1,18%, le 'S&P' de +0,98% et le Dow-Jones qui reprend +0,55% re-franchit les 12.900Pts et revient à moins de 1% de son record annuel (même observation pour le 'composite' et le 'S&P').

La principale explication de cette avancée a fait la 'une' en caractères gras durant toute la séance sur l'ensemble des médias économiques: les marchés parient sur le succès de l'opération d'échange/annulation du tiers de la dette grecque. Des 'rumeurs' ont été savamment distillées depuis mercredi après-midi de façon à convaincre les marchés -et les créanciers réclacitrants- que 'tout va bien se passer' et qu'il ne sert à rien de parier sur un défaut de la Grèce entraînant l'activation des CDS.

Les chiffres hebdomadaires de l'emploi (avec un total de demandes revenu au-dessus des 360.000) ont été décevants, mais pas de quoi faire redouter une mauvaise surprise demain avec une défradation du taux de chômage.

Le retour de la confiance s'est soldée par une nette détente du VIX qui rétrograde sous les 18 et un fléchissement du Dollar de -0,8% vers 1,326E.

Wall Street a été tiré à la hausse par les promoteurs immobiliers avec des locomotives comme Hovnanian (+13%), Lennar (+4,5%) et Pulte Group (+5%), Electronic Arts +5,3%, Citrix +5,6%, AMD +4,2%, Wells Fargo +3,2%.

Green Mountain Coffee chutait de -25% à 47,1$ après clôture... et le titre subit une nouvelle forte sanction pour cause de mise sur le marché d'une machine concurrente de celle du torrefacteur spécialiste de l'expresso individuel.

La hausse des indices a été légèrement freinée par AIG -3,9%, Mc Donalds -3,2%, Expedia -1,5%, Exxon et Aflac -1,2%... et Apple a terminé inchangé pour la seconde séance consécutive, malgré l'arrivée de l'I-Pad 3.

Pas de clôture au plus haut pour les indices US en ce jeudi, peut être un peu de prudence en cette veille de publication des chiffres de l'emploi du mois de février (200.000 créations attendues).

Le profil de la séance à Wall-Street a reproduit le schéma observé sur les places européennes durant 90% de la séance mais au lieu d'accélérer à la hausse au cours de la dernière demi-heure, la vélocité haussière s'est un peu éteinte et les acheteurs ont semblé perdre la main.

Cela reste tout de même une bonne séance de hausse puisque le Nasdaq grimpe de +1,18%, le 'S&P' de +0,98% et le Dow-Jones qui reprend +0,55% re-franchit les 12.900Pts et revient à moins de 1% de son record annuel (même observation pour le 'composite' et le 'S&P').

La principale explication de cette avancée a fait la 'une' en caractères gras durant toute la séance sur l'ensemble des médias économiques: les marchés parient sur le succès de l'opération d'échange/annulation du tiers de la dette grecque. Des 'rumeurs' ont été savamment distillées depuis mercredi après-midi de façon à convaincre les marchés -et les créanciers réclacitrants- que 'tout va bien se passer' et qu'il ne sert à rien de parier sur un défaut de la Grèce entraînant l'activation des CDS.

Les chiffres hebdomadaires de l'emploi (avec un total de demandes revenu au-dessus des 360.000) ont été décevants, mais pas de quoi faire redouter une mauvaise surprise demain avec une défradation du taux de chômage.

Le retour de la confiance s'est soldée par une nette détente du VIX qui rétrograde sous les 18 et un fléchissement du Dollar de -0,8% vers 1,326E.

Wall Street a été tiré à la hausse par les promoteurs immobiliers avec des locomotives comme Hovnanian (+13%), Lennar (+4,5%) et Pulte Group (+5%), Electronic Arts +5,3%, Citrix +5,6%, AMD +4,2%, Wells Fargo +3,2%.

Green Mountain Coffee chutait de -25% à 47,1$ après clôture... et le titre subit une nouvelle forte sanction pour cause de mise sur le marché d'une machine concurrente de celle du torrefacteur spécialiste de l'expresso individuel.

La hausse des indices a été légèrement freinée par AIG -3,9%, Mc Donalds -3,2%, Expedia -1,5%, Exxon et Aflac -1,2%... et Apple a terminé inchangé pour la seconde séance consécutive, malgré l'arrivée de l'I-Pad 3.

Pas de clôture au plus haut pour les indices US en ce jeudi, peut être un peu de prudence en cette veille de publication des chiffres de l'emploi du mois de février (200.000 créations attendues).

Le profil de la séance à Wall-Street a reproduit le schéma observé sur les places européennes durant 90% de la séance mais au lieu d'accélérer à la hausse au cours de la dernière demi-heure, la vélocité haussière s'est un peu éteinte et les acheteurs ont semblé perdre la main.

Cela reste tout de même une bonne séance de hausse puisque le Nasdaq grimpe de +1,18%, le 'S&P' de +0,98% et le Dow-Jones qui reprend +0,55% re-franchit les 12.900Pts et revient à moins de 1% de son record annuel (même observation pour le 'composite' et le 'S&P').

La principale explication de cette avancée a fait la 'une' en caractères gras durant toute la séance sur l'ensemble des médias économiques: les marchés parient sur le succès de l'opération d'échange/annulation du tiers de la dette grecque. Des 'rumeurs' ont été savamment distillées depuis mercredi après-midi de façon à convaincre les marchés -et les créanciers réclacitrants- que 'tout va bien se passer' et qu'il ne sert à rien de parier sur un défaut de la Grèce entraînant l'activation des CDS.

Les chiffres hebdomadaires de l'emploi (avec un total de demandes revenu au-dessus des 360.000) ont été décevants, mais pas de quoi faire redouter une mauvaise surprise demain avec une défradation du taux de chômage.

Le retour de la confiance s'est soldée par une nette détente du VIX qui rétrograde sous les 18 et un fléchissement du Dollar de -0,8% vers 1,326E.

Wall Street a été tiré à la hausse par les promoteurs immobiliers avec des locomotives comme Hovnanian (+13%), Lennar (+4,5%) et Pulte Group (+5%), Electronic Arts +5,3%, Citrix +5,6%, AMD +4,2%, Wells Fargo +3,2%.

Green Mountain Coffee chutait de -25% à 47,1$ après clôture... et le titre subit une nouvelle forte sanction pour cause de mise sur le marché d'une machine concurrente de celle du torrefacteur spécialiste de l'expresso individuel.

La hausse des indices a été légèrement freinée par AIG -3,9%, Mc Donalds -3,2%, Expedia -1,5%, Exxon et Aflac -1,2%... et Apple a terminé inchangé pour la seconde séance consécutive, malgré l'arrivée de l'I-Pad 3.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI