Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Bond de 60% du coût des catastrophes pour les assureurs en 2010

Marché : Bond de 60% du coût des catastrophes pour les assureurs en 2010

Bond de 60% du coût des catastrophes pour les assureurs en 2010Bond de 60% du coût des catastrophes pour les assureurs en 2010

ZURICH (Reuters) - Les catastrophes naturelles et techniques ont causé en 2010 des dommages économiques estimés à 218 milliards de dollars et ont coûté 43 milliards au secteur mondial de l'assurance (154,4 milliards et 30,5 milliards d'euros), selon une étude sigma de Swiss Re publiée mardi.

Le montant des dommages est trois fois supérieur aux 68 milliards de dollars enregistrés en 2009, rappelle le numéro deux mondial de la réassurance.

Pour le secteur de l'assurance, la hausse des coûts a été de plus de 60% par rapport à l'année précédente. Ce sont surtout les catastrophes naturelles qui ont pesé, avec un coût total de 40 milliards l'an dernier.

L'Amérique du Nord a enregistré les dommages assurés les plus élevés en 2010, avec plus de 15 milliards de dollars.

"Malgré de très faibles dommages dus aux ouragans, une série de tempêtes plus modestes survenues tout au long de l'année a conduit à ce chiffre élevé", explique Swiss Re dans son étude.

L'année a aussi été marquée par des tremblements de terre "classés parmi les plus meurtriers, les plus coûteux et les plus puissants de l'histoire", selon les termes de Thomas Hess, économiste en chef de Swiss Re.

Le séisme au Chili en février 2010 et celui en Nouvelle-Zélande en septembre ont été les deux événements les plus coûteux de l'année dernière, causant des dommages assurés estimés à respectivement 8 milliards et 4,4 milliards de dollars.

La tempête Xynthia qui a balayé l'ouest de l'Europe dans l'hiver a été le troisième événement le plus coûteux en 2010 avec des dommages assurés à hauteur de 2,8 milliards de dollars.

Le nombre de morts dans le monde liés aux catastrophes naturelles et techniques, estimé à 304.000 au total, constitue le bilan le plus lourd depuis 1976. Le séisme de janvier en Haïti a fait plus de 222.000 morts à lui seul.

L'année 2011 s'annonce également lourde avec le séisme de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, en février, suivi par le tremblement de terre et le tsunami du 11 mars au Japon, qui ont endommagé la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi.

Pascal Schmuck, édité par Robin Bleeker et Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...