Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Blancpain et breguet visent une hausse du ca de 25%

Marché : Blancpain et breguet visent une hausse du ca de 25%

tradingsat

par Nathalie Olof-Ors, Astrid Wendlandt et Silke Koltrowitz

BÂLE (Reuters) - Marc Hayek, le directeur général de Breguet, Blancpain et Jacquet Droz, table sur une croissance des ventes de 25% en 2011 et prévoit d'ouvrir cinq à sept boutiques cette année.

Ces trois marques de prestige de Swatch group ont bien commencé l'année, a-t-il précisé jeudi lors d'un entretien avec Reuters à l'occasion du salon horloger de Bâle.

"Selon les marques, la progression des ventes avoisine 40 à 45% depuis le début de l'année", a déclaré Mark Hayek, qui a repris les rênes de la marque Breguet l'an dernier après le décès de son grand-père, Nicolas Hayek.

Les marques Blancpain et Breguet ont réalisé une excellent année 2010, notamment grâce à la Chine où les modèle Moonface de Blancpain, sur lesquels le ticket d'entrée se situe à 70.000 francs suisses (54.500 euros), sont très appréciés des collectionneurs.

Les clients russes sont également de retour, a observé Mark Hayek, qui remarque toutefois que ceux-ci réalisent plutôt leurs achats lors de leurs déplacements touristiques, notamment à Dubaï, en particulier pour les pièces les plus onéreuses.

Marc Hayek constate également un début de reprise aux Etats-Unis sur le segment des montres de luxe depuis la fin de l'année 2010.

"Nous avons été surpris positivement par les performances de la boutique Breguet. que nous avons ouvert l'an dernier sur la Cinquième avenue" a-t-il noté, en soulignant que cette enseigne new yorkaise n'avait pas démérité par rapport à celle qui a ouvert ses portes en 2010 à Zurich.

DIFFICULTÉS D'APPROVISIONNEMENT

La Suisse est la place forte pour Bréguet, une marque dont l'essentiel des ventes est réalisé en Europe et en Russie.

Les Etats-Unis constituent un relais de croissance attrayant pour la marque dans la mesure celle-ci y est historiquement peu représentée par rapport à ses concurrents.

"C'est une opportunité de prendre des parts de marché", a dit Marc Hayek, ajoutant qu'il souhaitait ouvrir deux nouvelles boutiques outre-Atlantique.

Breguet est entré dans le giron de Swatch group en 1999, à l'époque où la marque était en perte de vitesse. Cette société, connue notamment pour avoir réalisé un mouvement perpétuel pour la reine Marie-Antoinette, est souvent citée comme exemple de la capacité de Nicolas Hayek à mener à bien des restructurations.

Comme chez ses concurrents, la demande insatiable pour les produits horlogers se traduit par des goulots d'étranglement au niveau de la production et des difficultés croissantes d'approvisionnement.

"Même les bracelets en cuir peuvent être difficiles à obtenir. Il manque toutes sortes de pièces", a dit Marc Hayek.

Ces difficultés touchent l'ensemble des fabricants de montres. Mercredi, Thierry Stern, le président de Patek Philippe, a précisé qu'il n'excluait pas de prendre des participations chez certains de ses fournisseurs afin de sécuriser son approvisionnement.

La vigueur du franc suisse, qui a poursuivi son ascension depuis le début de l'année après une forte appréciation en 2010, s'ajoute à ces pressions, ce qui amènera Breguet et Blancpain à relever leurs prix de 5 à 8% cette année au Royaume Uni, aux Etats-Unis et à Hong Kong.

"Il s'agit de la première augmentation en cinq ans en dehors de Suisse", a poursuivi Marc Hayek, précisant cependant qu'il restait peu enclin à augmenter les prix dans la mesure où ceux-ci sont plus difficiles à ajuster à la baisse.

Marc Hayek, le fils de la présidente du conseil d'administration, Nalya Hayek, est pressenti au sein du clan familial comme le successeur potentiel de Nick Hayek, son oncle qui dirige actuellement le groupe Swatch.

Ce passionné d'oenologie et de course automobile a fait ses premières armes dans le service marketing de Certina, avant d'ouvrir son propre restaurant à Zurich.

En 2001, Marc Hayek a pris les commandes de Blancpain, donnant un nouveau souffle à cette marque qui compte parmi les plus anciennes dans l'horlogerie suisse.

Edité par Pascal Schmuck et Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI