Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Bfa-bankia sera renflouée d'ici mi-septembre

Marché : Bfa-bankia sera renflouée d'ici mi-septembre

Bfa-bankia sera renflouée d'ici mi-septembreBfa-bankia sera renflouée d'ici mi-septembre

par Jesús Aguado

MADRID (Reuters) - La banque espagnole en difficulté BFA-Bankia recevra jusqu'à cinq milliards d'euros de liquidités en urgence d'ici le 14 septembre afin de couvrir ses pertes et de renforcer ses fonds propres pour respecter des normes devenues plus rigoureuses, a-t-on appris lundi de source proche du dossier.

L'injection de capital, portant sur un montant compris entre quatre et cinq milliards d'euros, sera avalisée dans la journée par le fonds de restructuration bancaire national Frob, a précisé la source.

Elle fait suite à des semaines de tiraillements entre Madrid et les autorités européennes au sujet du renflouement de Bankia, lourdement exposée sur le marché de l'immobilier.

Un porte-parole de Bankia s'est refusé à tout commentaire.

La banque, nationalisée en mai, a fait état vendredi d'une perte supérieure à quatre milliards d'euros au premier semestre, avec un ratio de fonds propres de 6,3%.

Sa maison mère a vu son ratio de fonds propres dégringoler à 1,8%, bien en-deçà du niveau de 9% que les banques espagnoles sont censées retrouver à la fin de l'année aux termes du plan de sauvetage de 100 milliards d'euros débloqué par l'Europe.

Le Frob a une enveloppe disponible de 4,14 milliards d'euros, selon le ministère de l'Economie.

Selon des sources bancaires, le Frob pourrait injecter du cash directement dans Bankia ou la recapitaliser à l'aide d'obligations garanties par l'Etat, qui pourraient ensuite servir de collatéral pour obtenir des fonds de la Banque centrale européenne (BCE).

En tout état de cause, cela constituera une avance sur les 19 milliards d'euros que Bankia a demandés à l'Etat dans le cadre d'un plan de sauvetage global de 23,5 milliards.

ULTIME STRESS TEST

Plusieurs sources haut placées avaient indiqué à Reuters le mois dernier que la zone euro attendait les conclusions d'un ultime test de résistance (stress test) du secteur financier espagnol, dans la deuxième quinzaine de septembre, avant de débloquer les premières tranches d'aide.

En juin, le cabinet de consultants Oliver Wyman avait estimé que le secteur bancaire espagnol pourrait avoir besoin de 62 milliards d'euros de fonds propres supplémentaires dans le cadre d'un plan d'aide européen.

Dans l'après-midi, l'action Bankia avait pratiquement effacé ses pertes (-0,4% à 1,386 euro à 12h30 GMT après un plus bas à 1,330) en réaction à des déclarations du ministre espagnol de l'Economie Lius de Guindos assurant que l'aide serait approuvée "dans les prochaines heures".

Au micro de la radio Onda Cero, le ministre a également assuré que l'Espagne restait déterminée à ramener son déficit public à 6,3% du produit intérieur brut (PIB) cette année en dépit des mauvais indicateurs des derniers mois..

"Nous devons passer d'un déficit public de 9% l'année passée à 6,3%, une réduction de pratiquement trois points dans un environnement de récession", a-t-il déclaré.

Le déficit public espagnol de 2011 a été annoncé à 8,9% mais la récente révision à la baisse de la croissance pourrait pousser ce chiffre légèrement à la hausse.

Véronique Tison pour le service français, édité par; Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...