Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Berlin va construire ou rénover 51 centrales électriques

Marché : Berlin va construire ou rénover 51 centrales électriques

tradingsat

FRANCFORT/HANOVRE (Reuters) - Les sociétés allemandes de service aux collectivités prévoient de construire ou de moderniser 51 grandes centrales électriques d'ici 2019, a déclaré lundi leur fédération BDEW.

Ces projets représentent l'équivalent d'une capacité électrique installée de 30.250 mégawatts (MW), a dit le groupe basé à Berlin dans un communiqué publié le premier jour de la foire industrielle de Hanovre.

En plus de ces 51 centrales, 15 projets supplémentaires seront mis en place mais leur date de mise en service n'est pas encore définie, a ajouté BDEW, qui précise que l'ensemble des 66 projets représenteront 50 milliards d'euros d'investissements.

BDEW a également annoncé que 18 grandes centrales électriques étaient déjà en cours de construction et que 13 autres avaient reçu l'autorisation pour le début des travaux.

Parmi ces 13 installations, 10 sont des projets éoliens offshore et les trois autres sont des centrales thermiques.

DOUBLEMENT DES IMPORTS FRANÇAIS ET TCHÈQUES

BDEW, qui rassemble quelque 1.800 fournisseurs d'électricité, de gaz, d'eau et de chauffage, communique traditionnellement les projets de centrales électriques de ses membres aux environs d'avril.

Cette année, ces projets se focalisent autour du débat sur le remplacement des centrales nucléaires allemandes, qui pourraient être fermées plus vite que prévu à la suite de la catastrophe japonaise de Fukushima.

Berlin a imposé le 17 mars un moratoire sur la prolongation de la durée de vie de ses centrales nucléaires, qui a eu pour effet de faire passer l'Allemagne dans la catégorie des importateurs d'électricité. Les principaux fournisseurs du pays sont la France et la République tchèque.

En fermant pour trois mois au moins sept de ses plus anciens réacteurs, qui représentent une capacité cumulée de sept gigawatts, l'Allemagne est devenue importatrice nette, pour 50 gigawatt/heure par jour, a indiqué BDEW.

Auparavant, l'Allemagne était exportatrice à hauteur de 70 à 150 GWh par jour, pour un mois de mars typique.

"Les importations venant de France et de République tchèque ont doublé, les exportations vers les Pays-Bas et la Suisse ont diminué de moitié", a déclaré BDEW.

Vera Eckert, Marion Douet et Gregory Schwartz pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...