Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Avis se voit complémentaire d'autolib pour la voiture électrique

Marché : Avis se voit complémentaire d'autolib pour la voiture électrique

Avis se voit complémentaire d'autolib pour la voiture électriqueAvis se voit complémentaire d'autolib pour la voiture électrique

PARIS (Reuters) - Les voitures électriques feront leur apparition cet automne dans la flotte française d'Avis, a annoncé mercredi le premier réseau hexagonal de location automobile, pour qui les loueurs traditionnels ont un rôle à jouer au côté d'Autolib dans le déploiement de cette nouvelle technologie.

Avis avait répondu l'an dernier, dans le cadre d'un groupement avec la RATP, la SNCF et Vinci, à l'appel d'offres de la future voiture électrique en libre-service en Ile-de-France, tout comme le loueur Ada. Mais c'est le groupe Bolloré, fabricant notamment de batteries, qui a remporté le marché avec sa Bluecar.

"Autolib va contribuer à un phénomène enclenché depuis plusieurs années, où les Parisiens en particulier abandonnent leur véhicule personnel et font appel à un ensemble de modes de transport", a déclaré Jan Löning, président d'Avis France, en marge d'une conférence de presse consacrée aux résultats 2010 de la branche française d'Avis Europe.

"Ils marchent à pied, ils prennent le métro, ils prennent Vélib (...) et au moment où ils ont besoin de solution automobile personnelle, ils optent soit pour une location à l'heure, soit pour une location à la journée, au week-end ou à la semaine", a-t-il ajouté. "C'est à ce titre qu'il va y avoir une complémentarité entre la location électrique pour une, deux ou trois heures d'Autolib et la location de voiture classique."

La commercialisation des premiers véhicules électriques de nouvelle génération a commencé depuis plusieurs mois et les loueurs se mettent eux aussi en ordre de bataille. Avis à conclu un partenariat avec Renault-Nissan pour intégrer Fluence et Kangoo à sa flotte. Un autre accord a été signé avec Citroën pour proposer la location de C-Zéro électrique à partir de l'automne prochain.

Hertz proposera lui aussi, à compter de 2012, la gamme électrique de Renault en Europe, tandis qu'Europcar déploiera courant 2011 l'iOn électrique de Peugeot ainsi que l'infrastructure de recharge qui va avec.

La location de courte durée et l'auto-partage d'Autolib constitueront des modes d'utilisation très commodes pour familiariser sans engagement les automobilistes à une technologie dont les deux principaux freins restent l'incertitude sur l'autonomie réelle et le prix d'achat relativement élevé.

Les volumes initiaux resteront toutefois très faibles, puisqu'Avis a signé fin 2010 avec Renault une précommande de 500 véhicules électriques alors qu'il dispose d'une flotte moyenne de 37.000 véhicules en Europe.

Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI