Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Au bourget, sarkozy dénonce les "guéguerres franco-françaises"

Marché : Au bourget, sarkozy dénonce les "guéguerres franco-françaises"

Au bourget, sarkozy dénonce les Au bourget, sarkozy dénonce les

LE BOURGET (Reuters) - Nicolas Sarkozy a appelé lundi à la fin des "guéguerres franco-françaises" dans l'industrie aéronautique, indiquant que l'Etat interviendrait si nécessaire pour y mettre fin.

"Nous allons encourager les regroupements qui permettent de renforcer nos champions industriels", a dit le chef de l'Etat lors de l'inauguration du 49e salon aéronautique du Bourget.

"Je le dis comme je le pense : les guéguerres franco-françaises doivent cesser, dans la bonne humeur et sur la base du volontariat. Et si ce n'était pas le cas, cela se ferait toujours dans la bonne humeur mais sur la base d'instructions", a-t-il ajouté.

Pour le président français, "la concurrence est trop rude, les enjeux sont trop urgents" pour que les champions français ne jouent pas le jeu.

"Il faut décider, décider maintenant et faire des choix. Croyez bien à la volonté du gouvernement de porter ces choix."

Sous la pression de l'Etat qui entend pour des raisons de coûts réduire les doublons dans le secteur de la défense, les groupes français Safran et Thales ont repris récemment des discussions sur des échanges d'actifs dans l'avionique, un an après un premier échec.

Outre les frictions Safran-Thales, le gouvernement français risque d'être confronté à une "guerre des drones" entre EADS et Dassault Aviation, qui ont tous deux en projet des programmes d'avion sans pilote.

Nicolas Sarkozy a justifié l'intervention de l'Etat dans le secteur aéronautique, soulignant que si la France était une grande puissance dans ce domaine, "c'est grâce à des décennies d'investissements publics dans les programmes, la recherche, la formation, aux côtés des industriels".

L'Etat, à travers ses programmes de défense, "joue un rôle structurant pour la base industrielle et technologique", a-t-il ajouté.

Le chef de l'Etat avait auparavant assisté à une démonstration aérienne écourtée pour cause de mauvais temps, de prototypes de l'avion de transport militaire Airbus A400M et de l'hélicoptère hybride X3 d'Eurocopter.

Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI