Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Atr revendique à ce jour 78 commandes en 2011

Marché : Atr revendique à ce jour 78 commandes en 2011

tradingsat

LE BOURGET (Reuters) - ATR, coentreprise entre EADS et Finmeccanica, a annoncé mardi avoir engrangé 78 commandes fermes, plus 32 options depuis le début de l'année, pour un total de 2,4 milliards de dollars.

Le constructeur d'avions turbopropulseurs a dévoilé sa deuxième commande du salon, provenant de la compagnie brésilienne Azul Linhas Aéreas pour 10 ATR 72-600, pour près de 227 millions de dollars.

Il s'agit de la conversion en commande ferme de 10 des 20 options figurant dans un contrat signé l'été dernier lors du salon de Farnborough.

Lundi, ATR avait déjà annoncé une commande de 15 ATR 72-600, plus 15 options, pour un prix catalogue d'environ 680 millions d'euros, de la part de GE Capital Aviation Services (Gecas), la première qui lui ait passée par la division de leasing et de financement d'avions commerciaux de General Electric.

L'ATR 72-600 peut transporter entre 68 et 74 passagers. Les noms des trois clients d'un total de 22 commandes fermes et 12 options n'ont pas encore été dévoilés. L'une d'entre elles sera annoncée mercredi.

"J'aime le strip-tease et pendant le salon du Bourget, nous aurons d'autres commandes à dévoiler", a déclaré Filippo Bagnato, président exécutif d'ATR, lors d'une conférence de presse.

Près la moitié de ces commandes fermes ont été enregistrées auprès de nouveaux clients.

"Ce niveau historique de ventes à mi-année confirme l'attractivité de nos avions et augure de très belles perspectives commerciales à l'avenir", a ajouté Filippo Bagnato.

ATR, qui a doublé depuis trois ans le nombre d'avions en opération appartenant à des sociétés de leasing, a notamment engrangé une commande de 18 appareils à la compagnie indienne Lion Air.

L'avionneur affiche un carnet de commandes à son plus haut niveau depuis 2005, avec 223 appareils pour un valeur totale de cinq milliards de dollars, représentant plus de trois années de production.

Cyril Altmeyer, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI