Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Athènes entame l'examen de nouvelles mesures de rigueur

Marché : Athènes entame l'examen de nouvelles mesures de rigueur

Athènes entame l'examen de nouvelles mesures de rigueurAthènes entame l'examen de nouvelles mesures de rigueur

par Harry Papachristou

ATHENES (Reuters) - Le Premier ministre grec George Papandréou a commencé lundi un parcours du combattant qui doit permettre à Athènes d'obtenir un plan d'aide international additionnel en échange de nouvelles mesures d'austérité.

Alors que la colère monte en Grèce contre la politique de rigueur censée permettre au pays de rétablir sa santé financière, le gouvernement socialiste a commencé à examiner un ensemble de mesures à moyen terme prévoyant notamment 6,4 milliards d'euros d'économies pour la seule année 2011.

Il s'agit de la première étape en vue de l'adoption d'une loi en ce sens malgré des signes de dissensions croissantes au sein du parti au pouvoir.

George Papandréou devrait présenter mardi le plan d'austérité au conseil politique de son parti, le Pasok, avant que le gouvernement ne donne son feu vert le lendemain et soumette ensuite le texte au parlement.

Le nouveau renflouement, qui doit succéder au plan de 110 milliards d'euros mis en place l'an dernier sous l'égide du Fonds monétaire international (FMI) et de l'Union européenne (UE), devrait dépendre de la capacité d'Athènes à appliquer des réductions budgétaires supplémentaires et à accélérer les privatisations.

Lundi, l'Etat grec a scellé la vente d'une participation de 10% dans l'opérateur Hellenic Telecom (OTE) à Deutsche Telekom pour environ 400 millions d'euros, ce qui porte à 40% la part du groupe allemand dans le capital.

Le gouvernement de George Papandréou doit toutefois composer avec une montée du mécontentement dans le pays, alors que les Grecs sont notamment confrontés à un taux de chômage de 15,9%.

Au moins 80.000 manifestants se sont rassemblés dimanche soir sur la place Syntagma à Athènes, devant le Parlement, pour protester contre les nouvelles mesures d'austérité, qui prévoient 22 milliards d'euros d'économies supplémentaires sur la période 2011-2015.

Les manifestants se réunissent chaque soir sur la place depuis douze jours, mais le rassemblement de dimanche était de loin le plus important.

George Papandréou a profité de sa majorité au Parlement pour faire adopter plusieurs trains de mesures, avec notamment une réduction des retraites et des traitements des fonctionnaires. Mais confrontés à la colère populaire, certains députés du Pasok sont mal à l'aise.

Seize d'entre eux ont écrit jeudi au Premier ministre pour réclamer un débat du parti sur le plan à moyen terme.

Le rendement des emprunts grecs à deux ans a reculé lundi avec la perspective d'un plan d'aide supplémentaire à Athènes.

Le taux du papier grec à deux ans s'est replié de 34 points de base sur la séance à 23,26%, mais une poursuite de ce mouvement de baisse semble peu probable alors que des incertitudes politiques persistent de ce renflouement.

Jean Décotte pour le service français, édité par Nicolas Delame

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI