Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Athènes compte sur un versement de l'aide en septembre

Marché : Athènes compte sur un versement de l'aide en septembre

tradingsat

ATHENES (Reuters) - La Grèce se conformera à son programme d'austérité budgétaire et compte recevoir sa sixième tranche d'aide internationale comme prévu en septembre, a déclaré lundi un porte-parole du gouvernement grec.

Cette nouvelle tranche d'aide, accordée par l'Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI), doit s'élever à 8 milliards d'euros.

Vendredi, les discussions entre les autorités grecques et les inspecteurs de l'Union européenne, du FMI et de la BCE ont été suspendues pour dix jours, les deux parties étant en désaccord sur les raisons et l'ampleur du retard pris par Athènes dans la réduction de son déficit budgétaire.

"Nous comptons recevoir la sixième tranche en septembre", a dit Ilias Mosialos aux journalistes.

Athènes invoque une récession plus sévère que prévu tandis que ses créanciers soulignent de leur côté les retards pris dans la mise en oeuvre des réformes comme la réduction des salaires dans la fonction publique, l'ouverture à la concurrence des professions et les privatisations.

La Grèce est pressée d'avancer sur ces réformes dans les dix prochains jours, avant le retour des inspecteurs, pour les convaincre que le pays a fait suffisamment de progrès pour pouvoir toucher cette nouvelle tranche d'aide, même s'il a dépassé l'objectif de réduction de son déficit budgétaire à 7,6% cette année, contre 10,5% en 2010.

"Nous allons mettre le programme en oeuvre", a dit Ilias Mosialos.

Interrogé sur les articles publiés dans des medias locaux selon lesquels la Grèce chercherait à faire réviser les objectifs de réduction du déficit pour prendre en compte l'impact de la récession, Ilias Mosialos a répondu que les discussions à ce sujet étaient toujours en cours.

Le gouvernement estime que la récession s'élève cette année à 5% du PIB contre 3,9% selon une récente projection.

"Nous n'avons pas demandé une révision des objectifs de la dette. Nous sommes en discussions constantes avec la troïka en ce qui concerne la mise en oeuvre de la politique fiscale (...) et les indices macroéconomiques en général", a-t-il ajouté.

Renee Maltezou, Natalie Huet et Marion Douet pour le service français, édité par Nicolas Delame

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...